Des femmes, Antoinette Fouque
Água Viva
Clarice Lispector

Alors qu’elle n’a que vingt-trois ans, Clarice Lispector (1920-1977) publie son premier roman Près du cœur sauvage. La critique salue la naissance d’une grande écrivaine. Son œuvre, publiée presque entièrement en France par les éditions Des femmes-Antoinette Fouque, est composée de fictions, de nouvelles, de chroniques, de contes et de correspondance qui font entendre une voix unique que cerne une écriture d’une précision implacable.

Clarice Lispector

Clarice Lispector

Água Viva

Nouvelle traduction du portugais (Brésil) par Didier Lamaison et Claudia Poncioni

Prix : 17 €

« Et je veux capturer le présent qui, par sa nature même, m’est interdit […].
Mon thème est l’instant, mon thème de vie. Je cherche à lui être pareille, je me divise des milliers de fois en autant de fois que d’instants qui s’écoulent, fragmentaire que je suis et précaires les moments – je ne me m’engage qu’avec la vie qui naît avec le temps et avec lui grandit : c’est seulement dans le temps qu’il y a de l’espace pour moi. […]
La musique ne se comprend pas : elle s’entend. Entends-moi alors avec ton corps tout entier. Quand tu arriveras à me lire, tu demanderas pourquoi je ne m’en tiens pas à la peinture et à mes expositions, puisque j’écris rude et de façon désordonnée. C’est que maintenant je sens le besoin de mots – et c’est nouveau pour moi ce que j’écris parce que ma vraie parole est restée jusqu’à présent intouchée. La parole est ma quatrième dimension. […]» C. L.

Les éditions des femmes – Antoinette Fouque rééditent Agua Viva, en édition bilingue. Cette nouvelle traduction a été confiée à deux grands spécialistes de la littérature brésilienne et de l’œuvre de Clarice Lispector : Claudia Poncioni et Didier Lamaison.
 Publié pour la première fois en France en 1981 ce livre est, avec Près du cœur sauvage, l’un des plus marquants de l’œuvre de l’écrivaine.

  • 1980 (Réédition novembre 2018 - Édition bilingue portugais-français)
  • 260 p.
  • 17 €
  • EAN 9782721006837

La Presse en parle

J’ai eu plaisir à entendre l’hymne de vie délivré par Clarice Lispector dans Agua Viva, livre de vacances qui me chante encore aux oreilles et au cœur. J’ai suivi cette aventure initiatique, expérience mystique et parcours de volupté ayant pour thème la quête du temps, quête de l’essence des choses, appelée « it », qui ne s’étrangle pas dans le concept mais coule dans la matière vivante et le corps de la chair le travail d’une pensée en train d’extraire de la sensation son rythme, sa substance et sa formulation. Agua Viva est un beau livre où l’on a laissé la langue portugaise, pulpeuse et chantante, cheminer parallèlement à la traduction française.

Madeleine Ouellette-Michalska, Le Devoir, 26 septembre 1981

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque

Autres éditeurs

  • Le Bâtisseur de ruines, Gallimard, 1970
  • Le Seul Moyen de vivre, Lettres, Rivages, 2012