Des femmes, Antoinette Fouque
Souffles
Hélène Cixous

Née à Oran, en Algérie, Hélène Cixous a participé à la fondation de l’université de Vincennes (Paris 8) en 1968, où elle crée en 1974 le doctorat d’études féminines. Elle est l’auteure d’une œuvre importante composée de près de soixante-dix textes de fiction, d’essais et de pièces de théâtre, parus principalement aux éditions Grasset, des femmes-Antoinette Fouque et Galilée. Elle a reçu le prix Médicis en 1969 pour Dedans.

Hélène Cixous

Hélène Cixous

Souffles

Prix : 11,25 €

« Le rythme des rythmes.
Halètement. Allaitement.
Elle écrit toujours en rapport avec la voix, le lait, l’essoufflement.
Texte pour la première Voix. Celle de la « mère » : celle qui l’a touchée jadis. Donné la première douleur, la première jouissance. La musique sans nom, toujours cherchée-retrouvée dans l’amant-mère, dans la chair, le sexe, les territoires lumineux de ce qu’ils ne peuvent plus appeler le « continent noir ». Ce texte s’élance au plus près de la source fantasmatique de l’écriture. Méditation et psaume sur la passion d’une femme : son corps exploré, blessé, réparé. Qu’est-ce qui fait souffrir, jouir, la chair qui chante ? » H.C.

  • 1975
  • 256 p.
  • 11,25 €
  • EAN 9782721004758

La Presse en parle

Dans Souffles et La, Hélène Cixous est à l’écoute de ses pulsations inconscientes, et elle travaille au plus près de ses fantasmes – fantasmes de féminité – dans l’attente joyeuse d’une ère nouvelle. Son écriture raffinée, vibrante de lyrisme, tout empreinte de savoir et de technique, toute traversée de rythmes classiques, tend à manifester l’existence d’une écriture qui serait spécifiquement féminine.

Nouvelle Revue Française, novembre 1976

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque