Des femmes, Antoinette Fouque
Limonade tout était si infini
Hélène Cixous

Née à Oran, en Algérie, Hélène Cixous a participé à la fondation de l’université de Vincennes (Paris 8) en 1968, où elle crée en 1974 le doctorat d’études féminines. Elle est l’auteure d’une œuvre importante composée de près de soixante-dix textes de fiction, d’essais et de pièces de théâtre, parus principalement aux éditions Grasset, des femmes-Antoinette Fouque et Galilée. Elle a reçu le prix Médicis en 1969 pour Dedans.

Hélène Cixous

Hélène Cixous

Limonade tout était si infini

Prix : 14,25 €

« Délicatesse à deux c’est : être d’accord pour ne jamais parler d’une chose secrète que nous partageons
— parce qu’elle est si fragile. Mais être d’accord sans un mot ; l’accord aussi est silencieux.
Parce que l’entente sublime c’est de s’accorder le plein silence : le don du sans-mot.
Délicatesse du silence plein de ce que l’on pourrait dire. Parce que le bonheur ce n’est pas de dire : c’est de pouvoir dire…
Penser : chacune nous pensons : mais un jour à la fin nous nous dirons tous les signes que nous nous sommes adressés sans dire mot ? Le dernier jour ? Nous nous dirons tout : d’un seul sourire. Ne dirons rien tant qu’un seul sourire ne suffira pas ?
En pensée nous nous disons tout cela, tout ce que nous ne disons pas, et aussi le silence, silencieusement nous en parlons… » H.C.

  • 1982
  • 305 p.
  • 14,25 €
  • EAN 9782721002303

La Presse en parle

Quel beau livre tragique que celui-ci ! Plein de la vie d’une femme, avec sa douleur fantôme, son enfant manqué, avec ses retournements qui frappent de biais, qui blessent et consolent en faisant mal… Tout en définissant admirablement le travail de l’écrivain qui, lorsqu’il écrit ses livres, tourne autour du livre qu’il n’écrira jamais, Hélène Cixous bouge ici une nouvelle fois dans l’écrit, l’enjeu : « Comment naître ou en n’être. »

Gérard de Cortanze, Le Matin de Paris, 8 novembre 1982

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque