Des femmes, Antoinette Fouque
L’Ange au secret
Hélène Cixous

Née à Oran, en Algérie, Hélène Cixous a participé à la fondation de l’université de Vincennes (Paris 8) en 1968, où elle crée en 1974 le doctorat d’études féminines. Elle est l’auteure d’une œuvre importante composée de près de soixante-dix textes de fiction, d’essais et de pièces de théâtre, parus principalement aux éditions Grasset, des femmes-Antoinette Fouque et Galilée. Elle a reçu le prix Médicis en 1969 pour Dedans.

Hélène Cixous

Hélène Cixous

L’Ange au secret

Prix : 15,75 €

« Le crime se perd dans l’aveu, je n’avais pas prévu cela. Pourtant c’était un crime, ah, un affreux crime, je le jure. Non pas atroce, mais bas. Si vous le connaissiez ! Mais je ne peux pas le raconter, je le sais maintenant. De plus c’est vraiment le mien. Il faut me connaître un peu pour en apprécier la taille. Certaines personnes commettraient un pareil acte, et ce ne serait rien. Dieu sait quels effets immenses il produisait en moi depuis des dizaines d’années, dieu sait quels silences, ou quels livres. Il n’est sûrement pas pour rien dans tout ce que j’ai pu faire par la suite. Ne lui donnons pas trop d’importance. Après tout, ce n’était qu’un de ces crimes dont nous sommes capables, je l’ai bien vu, en le retrouvant et le perdant.
Et vous, J’aimerais savoir, vous, mes amis humains, cela vous est-il arrivé aussi ? De perdre le sens de votre crime ?  » H.C.

  • 1991
  • 256 p.
  • 15,75 €
  • EAN 9782721004123

La Presse en parle

Hélène Cixous évoque-t-elle des écrivains ? Ils infléchissent son lyrisme, qui devient ainsi tour à tour délicat et houleux. Mais surtout il y a dans ce livre cette Algérie natale où, enfant, elle écoutait l’arabe, le français, l’allemand, l’espagnol ; tandis que, telle l’ombre avançant sur l’herbe, le pressentiment se formait, dans ces profondeurs que l’on ne saurait élucider, de ne pouvoir vivre qu’en quittant sa terre, le pays de sa mémoire.

Hector Bianciotti, Le Monde, 19 juillet 1991

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque