Des femmes, Antoinette Fouque
Le Temps des fruits
Nélida Piñón

Nélida Piñón est née au Brésil en 1937. Passionnée de musique et de théâtre, auteure de nombreux romans, elle dit d’elle-même : « J’adopte la patience de Pénélope et je l’applique aux entreprises d’Ulysse, à l’aventure. » Nélida Piñón a obtenu le prix Juan Rulfo en 1995 et a été la première femme élue présidente de l’Académie brésilienne des Lettres. Elle a reçu en 2005 le Prix Prince des Asturies de littérature. Elle vit actuellement à Rio.

Nélida Piñón

Nélida Piñón

Le Temps des fruits

Traduit du brésilien par Violante do Canto et Yves Coleman

Prix : 15,75 €

« Le titre du livre évoque la venue du printemps. Pourtant, les créatures du Temps des fruits traversent un paysage rude, violent, découvert par l’homme depuis peu. Héritiers de mythes et de souvenirs épars, ils ne conservent, du paradis terrestre primitif, que des lambeaux de rêves, des traces d’un monde épique disparu. En leur qualité de pèlerins, ils explorent le désordre de la réalité, tout en aspirant à l’éloquence des gestes dramatiques, à des sentiments d’une densité archéologique. Quasiment aphasiques, privés du prestige du verbe et de la voix, des bruits polysémiques, il ne leur reste que l’héritage d’émotions funestes, passionnées, sauvages et de gestes subtils, distraits, parfois raréfiés. »

Ainsi s’exprime l’auteure à propos de ce recueil de nouvelles, écrites à vingt-huit ans. Peut-on parler de « personnages » à propos de ces êtres sans nom, qui évoluent à travers le recueil ? Nelida Piñon se dirige à pas sûrs vers une forme de narrativité à la limite de la parabole.

  • 1993
  • 192 p.
  • 15,75 €
  • EAN 9782721004338

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque

Autres éditeurs

  • Le Jardin des oliviers précédé de La Cueillette, L’Oiseau de paradis et I love my husband. Traduit du brésilien par Annick Moreau, Findakly, 1998 Nélida Piñón face à son œuvre: écriture et manuscrits. Entretiens avec l’auteure par Sylvie Josserand, Centre de recherches latino-américaines-Archivos, Université de Poitiers, 2006