La Force du destin
Nélida Piñón

Nélida Piñón est née au Brésil en 1937. Passionnée de musique et de théâtre, auteure de nombreux romans, elle dit d’elle-même : « J’adopte la patience de Pénélope et je l’applique aux entreprises d’Ulysse, à l’aventure. » Nélida Piñón a obtenu le prix Juan Rulfo en 1995 et a été la première femme élue présidente de l’Académie brésilienne des Lettres. Elle a reçu en 2005 le Prix Prince des Asturies de littérature. Elle vit actuellement à Rio.

Nélida Piñón

Nélida Piñón

La Force du destin

Traduit du brésilien par Geneviève Leibrich

Prix : 15,75 €

Après La Maison de la passion, livre-poème grave et lyrique, La Force du destin est un opéra-bouffe, une parodie burlesque, et aussi une réflexion sur le travail de l’écrivaine. En réécrivant le célèbre opéra de Giuseppe Verdi, Nelida Piñon a voulu interpréter une histoire et pousser des personnages dans leurs derniers retranchements. Se sachant observés par la chroniqueuse, ils cessent d’être eux-mêmes, prennent des poses, jouent. Ils demandent à la narratrice de leur donner un « destin ». Ils aspirent à devenir un mythe.
Ce récit est une parodie cocasse, où lecteur et auteure sont complices. C’est aussi une réhabilitation du mélodrame en tant que genre qui « convient le mieux aux sentiments lyriques », à ces grandes passions à l’état brut, qui sont les archétypes de tous les sentiments.

  • 1987
  • 200 p.
  • 15,75 €
  • EAN 9782721003140

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque

Autres éditeurs

  • Le Jardin des oliviers précédé de La Cueillette, L’Oiseau de paradis et I love my husband. Traduit du brésilien par Annick Moreau, Findakly, 1998 Nélida Piñón face à son œuvre: écriture et manuscrits. Entretiens avec l’auteure par Sylvie Josserand, Centre de recherches latino-américaines-Archivos, Université de Poitiers, 2006