La Force du destin
Nélida Piñon

Nélida Piñon, née en 1937 à Rio de Janeiro dans une famille d’origine galicienne, est une des grandes figures de la littérature brésilienne contemporaine. Première femme à présider l’Académie brésilienne des lettres, elle fut aussi, en 1995, la première autrice de langue portugaise à recevoir le prix Juan Rulfo. En 2005, le prestigieux prix Prince des Asturies de littérature la récompense pour l’ensemble de son œuvre composée d’une trentaine de romans, nouvelles, essais, chroniques… Ses livres sont publiés en près de trente langues à travers le monde. Les éditions des femmes– Antoinette Fouque ont entrepris de la faire connaître en France depuis 1987.

Nélida Piñon

Nélida Piñon

La Force du destin

Traduit du brésilien par Geneviève Leibrich

Prix : 15,75 €

Après La Maison de la passion, livre-poème grave et lyrique, La Force du destin est un opéra-bouffe, une parodie burlesque, et aussi une réflexion sur le travail de l’écrivaine. En réécrivant le célèbre opéra de Giuseppe Verdi, Nelida Piñon a voulu interpréter une histoire et pousser des personnages dans leurs derniers retranchements. Se sachant observés par la chroniqueuse, ils cessent d’être eux-mêmes, prennent des poses, jouent. Ils demandent à la narratrice de leur donner un « destin ». Ils aspirent à devenir un mythe.
Ce récit est une parodie cocasse, où lecteur et auteure sont complices. C’est aussi une réhabilitation du mélodrame en tant que genre qui « convient le mieux aux sentiments lyriques », à ces grandes passions à l’état brut, qui sont les archétypes de tous les sentiments.

  • 1987
  • 200 p.
  • 15,75 €
  • EAN 9782721003140

Bibliographie

Autres éditeurs

  • Le Jardin des oliviers précédé de La Cueillette, L’Oiseau de paradis et I love my husband. Traduit du brésilien par Annick Moreau, Findakly, 1998
  • Nélida Piñon face à son œuvre: écriture et manuscrits. Entretiens avec l’auteure par Sylvie Josserand, Centre de recherches latino-américaines-Archivos, Université de Poitiers, 2006