La malcastrée
Emma Santos

En 1976, la jeune écrivaine Emma Santos (1946-1983), malmenée dans son désir de vivre, d’aimer, d’écrire, par les traces persistantes d’une enfance de pauvreté et de violence, rencontre Antoinette Fouque qui lui offre l’accueil indéfectible des éditions des femmes. La réédition en poche en 1976 de La Malcastrée, qu’avait publié tout d’abord Maspero en 1973, lui permet de se faire connaître. Très rapidement sont édités ensuite J’ai tué Emma S. (illustré par l’autrice), L’itinéraire psychiatrique puis La Loméchuse (réédition, en 1978)… En 1976 et 1977, Claude Régy la met en scène au théâtre de la Gaîté lyrique, où elle lit un texte écrit par elle, Le Théâtre d’Emma Santos, également publié par des femmes. Plus tard, en 2006, après son suicide à l’âge de 37 ans, les mêmes éditions publieront Effraction au réel, texte inédit. La réédition de son œuvre complète est au programme des éditions des femmes– Antoinette Fouque.

Emma Santos

Emma Santos

La malcastrée

Prix : 6,50 €
Ebook : 4,99 €

On est au début des années 1970. La Malcastrée raconte, en la faisant remonter à l’enfance, la maltraitance exercée par les institutions psychiatriques. Celle-ci est illustrée de manière saisissante par le sort d’enfants trisomiques que la narratrice est chargée d’attacher à leurs sièges toute la journée… Avant qu’elle ne retourne la situation en les détachant tous, libérant leurs mouvements au risque de sa propre vie. Ainsi se succèdent des moments-limites, traversés dans la souffrance et dans une solitude impitoyable. Au rythme d’une écriture pulsionnelle, l’autrice décrit les traitements chimiques destructeurs, les avortements forcés, l’abandon par l’homme aimé, l’interdit d’écrire. Et finalement l’expulsion, une forme douloureuse de libération, payée très cher par le suicide d’une compagne d’infortune. Emma Santos qualifie son deuxième livre de témoignage, « écrit avec beaucoup de rage et de révolte ».

 

Les Jeudis LittérairesAligre FM 93.1 le 26/11/2020

Nouvelle édition en poche et en eBook le 20 mai 2021

  • 2021
  • 1976 (1ère édition)
  • 128 p.
  • 6,50 €
  • EAN 9782721008916
  • Ebook 4,99 €
  • EAN 9782721008923

La Presse en parle

La Malcastrée dynamite les portes de la perception. Lire Magazine littéraire, mai 2021

À ce seul titre déjà, un tel livre est for­cé­ment dra­ma­ti­que­ment sublime. Le litteraire.com 10 mai 2021

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque

Autres éditeurs (bibliographie sélective)

  • L’Illulogicienne, Flammarion, 1971
  • La Punition d’Arles, Stock, 1975, rééd. 2001
  • Le Mensonge – Chronique des années de crise, Ed. Encres
  • Écris et tais-toi, Stock, 1978, rééd. 2001.