Emma Santos

Emma Santos

En 1976, la jeune écrivaine Emma Santos (1943-1983), malmenée dans son désir de vivre, d’aimer, d’écrire, par les traces persistantes d’une enfance de pauvreté et de violence, rencontre Antoinette Fouque qui lui offre l’accueil indéfectible des éditions des femmes. La réédition en poche en 1976 de La Malcastrée, qu’avait publié tout d’abord Maspero en 1973, lui permet de se faire connaître. Très rapidement sont édités ensuite J’ai tué Emma S. (illustré par l’autrice), L’itinéraire psychiatrique puis La Loméchuse (réédition, en 1978)… En 1976 et 1977, Claude Régy la met en scène au théâtre de la Gaîté lyrique, où elle lit un texte écrit par elle, Le Théâtre d’Emma Santos, également publié par des femmes. Plus tard, en 2006, après son suicide à l’âge de 39 ans, les mêmes éditions publieront Effraction au réel, texte inédit. La réédition de son œuvre complète est au programme des éditions des femmes– Antoinette Fouque.

Bibliographie

Aux éditions des femmes - Antoinette Fouque

Autres éditeurs (bibliographie sélective)

  • L’Illulogicienne, Flammarion, 1971
  • La Punition d’Arles, Stock, 1975, rééd. 2001
  • Le Mensonge – Chronique des années de crise, Ed. Encres
  • Écris et tais-toi, Stock, 1978, rééd. 2001.

Agenda

Cinquantenaire des éditions des femmes et femmage à Antoinette Fouque, samedi 9 mars Paris 6e

« Elles étaient neuf » rencontre avec Gwenn Strauss 9 mars à Ménerbes (85)

Pinar Selek persiste et signe, rencontres 19 mars à Lorient, 19 avril à Carmaux

Voir les actualités