La Loméchuse
Emma Santos

En 1976, la jeune écrivaine Emma Santos (1946-1983), malmenée dans son désir de vivre, d’aimer, d’écrire, par les traces persistantes d’une enfance de pauvreté et de violence, rencontre Antoinette Fouque qui lui offre l’accueil indéfectible des éditions des femmes. La réédition en poche en 1976 de La Malcastrée, qu’avait publié tout d’abord Maspero en 1973, lui permet de se faire connaître. Très rapidement sont édités ensuite J’ai tué Emma S. (illustré par l’autrice), L’itinéraire psychiatrique puis La Loméchuse (réédition, en 1978)… En 1976 et 1977, Claude Régy la met en scène au théâtre de la Gaîté lyrique, où elle lit un texte écrit par elle, Le Théâtre d’Emma Santos, également publié par des femmes. Plus tard, en 2006, après son suicide à l’âge de 37 ans, les mêmes éditions publieront Effraction au réel, texte inédit. La réédition de son œuvre complète est au programme des éditions des femmes– Antoinette Fouque.

Emma Santos

Emma Santos

La Loméchuse

Prix : 6,25 €

« Pour avoir vécu ma littérature j’ai été internée, droguée, piquée, humiliée, censurée, déshabillée, violée pendant six ans. En regardant la loméchuse aujourd’hui, je n’ai pas d’amertume pour le monde de la médecine, mais une tête d’oiseau avec un drôle de sourire de chat. » E.S.

  • 1978
  • 155 p.
  • 6,25 €
  • EAN 9782721001207

La Presse en parle

Emma Santos dans La Loméchuse (Éditions Des femmes) décrit la raison prise dans une tempête, la personnalité d’une femme qui se défait et elle fait entrer l’écriture dans le débat, témoin et juge.

André Remacle, La Marseillaise, 24 septembre 1978

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque

Autres éditeurs (bibliographie sélective)

  • L’Illulogicienne, Flammarion, 1971
  • La Punition d’Arles, Stock, 1975, rééd. 2001
  • Le Mensonge – Chronique des années de crise, Ed. Encres
  • Écris et tais-toi, Stock, 1978, rééd. 2001.