Des femmes, Antoinette Fouque
Le livre sans nom
Virginia Woolf

Virginia Woolf (1882-1941) est l’auteure d’une œuvre majeure (romans, essais, nouvelles…) dont la modernité ne cesse d’étonner. Également critique littéraire et éditrice, elle fonde en 1917, avec Leonard Woolf, la Hogarth Press qui publie notamment Freud et Proust. Trois Guinées est l’avant-dernier texte publié de son vivant et sans doute l’un des plus engagés.

Virginia Woolf

Virginia Woolf

Le livre sans nom

Les Pargiter

Traduit de l’anglais par Sylvie Durastanti

Prix : 19,50 €

Livre sans nom — tel est le titre même que donna dans son journal Virginia Woolf au roman-essai Les Pargiter, consacré à « la vie sexuelle des femmes ». Dans cette audacieuse entreprise, dès les années 1930, la plus brillante pamphlétaire d’Angleterre commente et critique, en essayiste, sa propre démarche de romancière — analysant, à travers l’élaboration même de l’œuvre, tout ce qui doit ordinairement rester en marge du texte.

  • 1985
  • 288 p.
  • 19,50 €
  • EAN 9782721002754

La Presse en parle

Si une part du texte fut ultérieurement intégrée au roman Années, l’autre, la plus réflexive, est enfin publiée, dans la transcription la plus fidèle… C’est passionnant. L’extraordinaire liberté de l’auteure donne à tout ce qu’elle dit, une grâce, une justesse inouïes. Elle est dans le commentaire aussi neuve, aussi singulière que dans la fiction. L’humour dont elle fait preuve sans relâche anime les pages de théorie : on ne sait plus ce qui est roman ou essai. Tout est création de la plus belle eau. L’introduction de Mitchell Leaska et la traduction de Sylvie Durastanti sont remarquables. À lire avant toute chose.

Anne Serre, Marie Claire, mai 1985

Bibliographie