Des femmes, Antoinette Fouque
Pour l’amour de Freud
Hilda Doolittle

H.D., Hilda Doolittle, est née en 1884 aux États-Unis. Amie d’Ezra Pound et de D.H. Lawrence, ses poèmes furent publiés dans l’anthologie des Imagistes en 1914. Elle est l’un des poètes les plus importants de cette époque et a également écrit des œuvres de prose et de plusieurs romans autobiographiques. En 1934, elle se rend à Vienne consulter Freud. Visage de Freud, paru en France en 1977, est le récit psychanalytique de ces entretiens.

Hilda Doolittle

Hilda Doolittle

Pour l’amour de Freud

Traduit de l’anglais par Nicole Casanova et Edith Ochs
pour la correspondance entre Hilda Doolittle et Bryher.

Préface d’Élisabeth Roudinesco

Prix : 16,25 €

En 1933, poussée par une crise personnelle autant que par les événements historiques, Hilda Doolittle se rend à Vienne pour entreprendre une analyse avec Freud, qui la considérera à la fois comme sa patiente et comme son « étudiante ». Pour l’amour de Freud est le récit de cette analyse, publié pour la première fois aux États-Unis en 1956 sous le titre Tribute to Freud.
Une première traduction française, Visage de Freud, a été publiée en 1977 par Denoël, dans la célèbre collection, dirigée par Jacqueline Rousseau-Dujardin, « Freud et son temps ».
À la belle préface de Françoise de Gruson, traductrice du texte, s’ajoutaient quinze lettres inédites de Freud à H.D. Notre édition propose également des lettres inédites de H.D. à Freud, ainsi que des photographies. Une partie de la correspondance entre H.D. et Bryher, sa compagne, ajoute à ces récits une perspective privilégiée sur l’analyse de H.D., son écriture, et ses rapports avec son entourage.

  • 2010
  • 335 p.
  • 16,25 €
  • EAN 9782721006011

La Presse en parle

Lumineusement préfacé par Élisabeth Roudinesco, ce récit insolite fait pénétrer dans l’univers d’une créatrice troublante et troublée, fragile et obstinée, constamment en quête. D’elle-même, de sa sexualité, de son art. Et celle qui fut l’égérie d’Ezra Pound, qui vécut à Londres dans une communauté proche du groupe de Bloomsbury de Virginia Woolf se révèle un étrange médium : à travers ses interrogations se rejoignent celles de bien des femmes.

Fabienne Pascaud, Télérama, 17/23 avril 2010

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque

Autres éditeurs

  • Le Jardin près de la mer, La Différence, 1992
  • Fin du tourment, suivi de Le livre de Hilda, La Différence, 1992
  • Hélène en Égypte, La Différence, 1992
  • Trilogie, José Corti, 2011