Des femmes, Antoinette Fouque
Retable, La Rêverie
Chantal Chawaf

Chantal Chawaf est écrivaine et éditrice. Depuis Retable, La Rêverie, sa première publication aux éditions des femmes-Antoinette Fouque (1974), elle développe une œuvre originale et incandescente, d’une rare acuité sensorielle. Elle est l’auteure de plus d’une vingtaine de titres, romans, essais, nouvelles et poèmes.

Chantal Chawaf

Chantal Chawaf

Retable, La Rêverie

Broché : 15.25 €

Poche : 7,25 €

 

Retable – La Rêverie est le premier livre de Chantal Chawaf. Le premier texte, Retable, est le récit d’une « enquête » menée par une petite fille auprès de ses parents adoptifs sur sa mère. Trois discours, donc, au moins, une vérité douloureuse, déchirée : la petite fille est née du corps mourant de sa mère, c’était la guerre, les traces sont brouillées qui conduiraient à cette courte vie de neuf mois « avec » sa mère… Il reste ces souvenirs du corps : une écriture qui rompt la tradition de la narration, qui renvoie au travail d’accouchement, au corps en travail, travaillé, excédant ses limites, sans plus de dedans ni dehors. Le deuxième texte, La Rêverie est l’histoire déroulée d’un acte d’amour dans ses replis, ses mouvements, ses odeurs…

Ce livre énonce cette différence dite des sexes d’une manière bouleversante, mettant en lumière ce qu’il en est d’une autre différence : la naissance d’un corps de femme et non plus la reproduction du corps maternel.

  • 1974 (Réédition mars 2004 - Édition de poche - mai 1978)
  • Broché 166 p.
  • 15.25 €
  • EAN 9782721004987
  • Poche 142 p.
  • 7,25 €
  • EAN 9782721001221

La Presse en parle

(…) Dans Retable comme dans La Rêverie – et là est le lien profond entre ces deux textes – Chantal Chawaf transforme l’écriture en moyen d’explorer le corps, de dire la singularité de l’individu par sa présence à son corps, et par-là même à la vie. Et le corps, en l’occurrence, ne peut être que sexué. (…) Pour descendre dans les profondeurs charnelles, rendre compte métaphoriquement ou presque littéralement des pulsations de la vie, Chantal Chawaf épuise plusieurs vocabulaires, ceux de l’anatomie ou de la chimie, mais aussi de la boucherie, des épices, de la cuisine et réussit, malgré ce qu’ils peuvent avoir de prosaïque, à les couler dans un rythme poétique, dans un mouvement d’écriture qui paraît s’enfoncer jusque dans les souterrains de l’inconscient, dans les replis du corps.

Claude Bonnefoy, Les Nouvelles littéraires, janvier 1975

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque

Autres éditeurs

  • Rédemption, Flammarion, 1989
  • Le Manteau noir, Flammarion, 1998
  • Cercœur, Mercure de France, 1975
  • Blé de semences, Mercure de France, 1976
  • Crépusculaires, Ramsay, 1981
  • Les Surfaces de l’orage, Ramsay, 1982
  • Mélusine des détrituts, Le Rocher, 2003
  • L’Ombre,Le Rocher,  2004
  • L’Erotique des mots (avec Régine Deforges), Le Rocher, 2004
  • Maternité, Stock , 1979
  • Landes, Stock , 1980