Des femmes, Antoinette Fouque
L’entremise
Nicole Ward Jouve

Marseillaise, mariée à un Anglo-irlandais, Nicole Ward-Jouve a vécu sa vie adulte essentiellement en terres de langue anglo-saxonne : Grande-Bretagne, Canada, USA. Elle écrit en français et en anglais des œuvres de fiction et des essais.

Nicole Ward Jouve

Nicole Ward Jouve

L’entremise

Prix : 11,25 €

Une femme, Léa, mannequin célèbre et sans rivale, reine de la mode, incarnant l’éternel féminin et ses mille visages, disparaît. Un manuscrit sans auteur, de graphies différentes, est découvert : il donne à lire cette étrange disparition et, à l’heure de sa défaite, le défi de Léa.

« Le soir viendra, et l’aube viendra. Le soir viendra où elle cessera de fuir. Le soir viendra, le soir du jour le plus enténébré, le soir du solstice d’hiver. Il n’y aura pas plus bas, ni plus désespéré. Le soir viendra, et elle se retournera. Elle fera face. L’Autre, ne se déduira plus de son dos. Elle se regardera dans le miroir de sa chambre, quelle chambre, n’importe quelle chambre en n’importe quel lieu, suis-je un comptable. Et au lieu d’elle, l’Autre y paraîtra. Sera-t-elle brune, blonde ou grise je l’ignore. Tout ce que je sais, c’est qu’elle sera là, elle, l’Autre, dans le miroir. Et qu’elle sortira du miroir. » N.W.J.

  • 1980
  • 150 p.
  • 11,25 €
  • EAN 9782721001962

La Presse en parle

Argument du livre, et paradoxe : Léa, « la plus belle femme du monde », mannequin de mode, a misé, au cœur même du périssable, du territoire de l’éphémère, sur l’éternité de la jeunesse : sur l’éternité du fugace, en somme. Sur la reconduction du Même. Mais qu’une faille se produise dans un tel édifice, apparaît le double, ou plutôt l’Autre, cette entremise, qui renverse les donnes, manifeste ce quelque chose qui, nous dit Freud, « aurait dû demeurer caché et qui a reparu » (das Unheimliche). Oui, mais voilà, le conditionnel passé est formel, ce qui « aurait dû » ne pas venir troubler notre bonne conscience, se présente, et il n’est plus possible de ne pas en tenir compte. […]

Luc Pinhas, La Quinzaine littéraire, 1980

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque

Autres éditeurs

  • Petits Moments d’une Femme qui rêvait d’être poète, Préau des Collines, 2005