Des femmes, Antoinette Fouque
Le satellite de l’amande
Françoise d’Eaubonne

Françoise d’Eaubonne (1920-2005) est l’auteure de plus d’une trentaine de romans et d’essais, et de trois recueils de poèmes.

Françoise d’Eaubonne

Françoise d’Eaubonne

Le satellite de l’amande

Prix : 9,75 €

C’est tout d’abord à la science-fiction que l’on pense en commençant Le satellite de l’amande. Ce jeune XXIe siècle où il ne reste que des femmes se reproduisant par ectogenèse, cette planète inconnue qu’elles explorent, ne sont-ce pas des thèmes classiques de l’anticipation ? Mais le lecteur qui ne s’est pas méfié se trouve tout à coup confronté au poème du symbole et à la configuration du fantasme plus que du fantastique. Il s’agit peut-être d’une subtile vengeance d’une femme écrivaine contre les corvées auxquelles l’a réduite une société désespérément mâle et capitaliste.

  • 1975
  • 256 p.
  • 9,75 €
  • EAN 9782721000217

La Presse en parle

Première lectrice et découvreuse d’autres femmes écrivaines comme Christine Rochefort et Victoria Thérame, cette romancière et historienne du féminisme a voulu se donner quelque récréation que lui permet enfin, sur l’arbre de la société ennemie, ce rameau divergent, voire aberrant, qui se nomme éditions « des femmes »…

Françoise d’Eaubonne annonce que ce texte n’a rien à voir avec la science-fiction ni avec un roman d’anticipation mais qu’il s’agit d’un conte à lire au second degré et que le soleil Amande est peut-être le nom de Demain. Aux futurologues de chercher à découvrir si les « prédictions » de l’auteur sont excellentes, mais sur le plan littéraire, il faut reconnaître que l’exercice de style est réussi. […] Conte ou farce, plaisanterie ou support d’une pensée philosophique ultra féministe, Le Satellite de l’Amande est peut-être tout cela à la fois.

B. Hilbert, La Nouvelle République du Centre-Ouest, 1er septembre 1975