Des femmes, Antoinette Fouque
Des yeux pour mourir
Laurence Zordan

Laurence Zordan, philosophe et haut fonctionnaire, spécialiste des questions de sécurité et de géostratégie et écrivaine, ouvre des pistes pour penser un imperium inédit, fondé sur une pensée du réel plutôt que sur l’unicité illusoire d’un empire au pouvoir illimité et absolu.

Laurence Zordan

Laurence Zordan

Des yeux pour mourir

Prix : 18,50 €

Des yeux pour mourir est un « premier roman ». S’en dégage une puissance onirique qui cherche à toucher, à chaque instant, les limites d’une humanité en convulsions. Son style, au lyrisme acéré, violent, se déploie dans un univers minéral à la beauté hypnotique.

« Je suis le guetteur, le Guetteur de l’Abomination. Je vais vous raconter l’histoire de mon regard, de mes paupières et nous passerons un marché en nous regardant face à face. Je suis né dans un pays où l’air est loin, si loin de la bouche, si loin des poumons… Nous vivions au bord du vide. J’étais l’unique enfant d’une mère qui me tenait tout contre son sein… Je suis devenu homme lorsqu’à l’angoisse devant un paysage qui me blessait, j’ai substitué l’indifférence face au paysage d’une blessure. » L.Z.

  • 2004
  • 174 p.
  • 18,50 €
  • EAN 9782721005045

La Presse en parle

À tout vouloir montrer, on finit par ne plus rien voir. Crimes, guerres, tortures : avec ce trop-plein d’images, les regardons-nous vraiment ? Les ressentons-nous réellement ? Ce sont quelques-unes des questions que pose le roman de Laurence Zordan. […] On s’attend à des cris ; à une description de la souffrance ; à quelques mots au moins. Aucun ne vient. Et c’est sans doute de cette insensibilité d’apparence que le récit, renonçant à traduire l’indicible, puise sa force.

Mohammed Aïssaoui, Le Figaro, janvier 2005

Bibliographie