Des femmes, Antoinette Fouque
Canal de la Toussaint
Jeanne Hyvrard

Jeanne Hyvrard, née à Paris en 1945, économiste de formation et de profession, a, depuis près de quarante ans, multiplié les œuvres littéraires originales : romans, théories-fictions, récits, essais, poèmes, chansons de geste et même un livret d’opéra.

Jeanne Hyvrard

Jeanne Hyvrard

Canal de la Toussaint

Prix : 20,50 €

« “L’homme ne peut pas penser à la fusion, né de la femme, il est dès le début dans la contrairation. La femme ne peut pas dire la fusion, car née de la femme, elle n’est jamais tout à fait née.” Onze ans d’écriture pour ces deux phrases. Huit livres déjà pour ce drame. Quarante ans de survie pour ce constat. Le champ de l’homme et le chant de la femme ne se recouvrent plus. Traité du désordre, le livre qui manque entre le champ et le chant. Terra incognita, le nom du manque sur les cartes du monde. Et pourtant un autre ordre est à l’œuvre, la congélation, la satellisation, la mondialisation. Un ordre que tu ne connais pas. Celui de la lusion. Mais si, tu le connais depuis toujours. » J.H.

 

  • 1986
  • 356 p.
  • 20,50 €
  • EAN 9782721002822

La Presse en parle

Découpé en courts paragraphes de deux à six lignes, maximes ou pensées, l’ouvrage de J. H. se divise en deux parties qui se recoupent sur plus de trois cents pages. Ce serait peut-être long si, ouvert à n’importe quelle page, il ne renvoyait toujours à d’autres idées, comme tout grand livre. En premier lieu, Le Traité du désordre définit l’espace séparant les deux sexes, la fin du couple ou de l’androgynie, le manquement du monde. Folie, suicide, cancer, tout ce qui a trait au chaotique que l’auteur nomme sagement la chaosophie. Suivent les variations du même ordre en quelque sorte de Terra incognita sur un monde en déformation, l’océan au-delà de l’océan, la congélation, la satellisation ou plus simplement la mondialisation. Monde inconnu dont la carte est différente pour l’homme et la femme. L’innommable, dit-il après Beckett. L’innommé, répond-elle.

Georges Bratschi, Tribune de Genève, 17 octobre 1986

Bibliographie

Autres éditeurs (bibliographie sélective)

  • Les Prunes de Cythère, Minuit, 1975
  • Mère la mort, Minuit, 1976
  • Le Corps défunt de la comédie : traité d’économie politique, Le Seuil, 1982
  • Carafe d’eau à volonté, Pleine page, 2006