Actualités

Pinar Selek, politique et poétique, rencontres et dédicaces

Pinar Selek, rencontres
3 décembre 2022 à 20h30 Fontenay-le-Fleury et le 4 décembre 18h Paris 19e

Rencontre avec Pinar Selek autour de son livre Azucena ou Les fourmis zinzines. Une fiction tonique, drôle, politique et poétique, sur les enjeux de notre société.

■ Samedi 3 décembre à 20h30 à Fontenay-le-Fleury
Librairie JMS
1, CC du Parc Montaigne, Avenue Henri Poincaré, 78330 Fontenay-le-Fleury
Conférence rencontre organisée par la librairie JMS et l’association Attac 78

■ Dimanche 4 décembre à 18h à Paris
La Péniche Anako
Bassin de la Villette, face au 34 quai de la Loire, 75019 Paris
« En portant le nid » : revisiter l’Histoire à travers la recherche incarnée
Projection d’un film documentaire autour du génocide arménien, suivie d’un dialogue entre Pinar Selek et Nilüfer Gros, vidéaste.
En partant de son expérience personnelle, sa vie dans une maison de pierre bicentenaire de la ville de Mardin, à la frontière syrienne de la Turquie, l’artiste tente de reconsidérer la blessure historique du génocide des Arméniens inscrite dans la mémoire collective de la région. Le ‘secret’ occulté qui émerge des chants, lamentations, berceuses, témoignages, légendes et contes lui impose un voyage en France où elle retrouve la même blessure au sein des musiques de la diaspora arménienne. Sa grossesse au moment de s’exiler de son pays natal l’ouvre un champ de réflexion sur la réalité vécue par les femmes parties sur la route de l’exil. Pour incorporer sa recherche, elle performe sa prise de conscience abordée à travers le corps et saisie par l’intermédiaire du nid sonore transculturel qu’offre la pratique du chant modal arménien.
Réservation conseillée : en.portant.le.nid@gmail.com
Participation libre à partir de 10€

Azucena ou Les fourmis zinzines, de Pinar Selek, Éditions des femmes-Antoinette Fouque, 7 avril 2022
“Nice, comme les autres villes, ne fait pas entendre sa voix tant qu’on ne s’est pas blotti contre sa poitrine pour pleurer au moins une fois, tant qu’on ne s’est pas couché dans ses bras. Par bonheur, les Zinzins avaient été nombreux à l’entendre : Gouel le Chanteur des rues, Alex le Prince des poubelles, Manu la fondatrice des Paranos et Azucena la Zinzine aux chaussures rouges, celle qui vient de se présenter comme “Bleue”. » P. S

Née en 1971 à Istanbul, Pinar Selek est sociologue, militante féministe et antimilitariste. Elle est victime de la répression que subissent les intellectuels en Turquie et est emprisonnée en 1998. Elle vit désormais en exil en France où elle a publié plusieurs livres, fictions, contes, essais et articles.

La presse en parle
Dans son second roman, la Franco-turque dépeint une ville de Nice hors cadre et poétique, vue par des étrangères et des étrangers. Nice Matin
Il y a de nombreux moments de grâce dans le roman de Pinar Selek. Plus nombreux que dans la vie. Parce que le roman est une épure de la vie. Le Club Mediapart

Événements passés

■ Vendredi 4 novembre à 14h30 à Lyon
La Maison des passages
44 Rue Saint-Georges, 69005 Lyon

■ Jeudi 20 octobre 18h à Genève
Librairie du Boulevard
Rue de Carouge 34, 1205 Genève, Suisse
La Librairie du Boulevard a le plaisir de recevoir la chercheuse, militante et romancière franco-turque Pinar Selek qui viendra parler de son deuxième roman Azucena ou Les fourmis zinzines.

■ Dimanche 16 octobre 16h à Saint-Sauveur en Puisaye
Maison de Colette
8-10 rue Colette 89520 Saint-Sauveur en Puisaye (Yonne)
Nous européennes ! Table ronde avec Laure Adler, Rachel Cusk (Angleterre) et Pinar Selek (Turquie), animée par Josyane Savigneau.
Dans le cadre du Festival International des Écrits de Femmes qui se déroule du vendredi 14 au dimanche 16 octobre à la Maison de Colette à deux heures de Paris
Télécharger le programme du Festival en PDF

■ Jeudi 13 octobre 18h30 à Valence
Centre du Patrimoine Arménien
14 Rue Louis Gallet, 26000 Valence
La rencontre abordera les questions de lutte pour les droits minorités et les moyens de lutter pour les libertés individuelles alors même que plusieurs d’entre elles sont aujourd’hui questionnées, voire révoquées, comme aux États-Unis par exemple.