Des femmes, Antoinette Fouque
La maison de l’inceste
Anaïs Nin

Anaïs Nin (1903- 1977) est née à Neuilly-sur-Seine et a grandi à New York où sa mère, d’origine danoise, s’est installée après avoir été abandonnée par son mari, le compositeur cubain Joaquín Nin. À quatorze ans, Anaïs Nin commence à travailler comme mannequin puis épouse en 1923 Hugh Parker Guiler, avec lequel elle s’installera à Paris. Elle se lance dans l’écriture et s’intéresse à la psychanalyse. Elle doit sa notoriété à la publication de ses journaux intimes offrant une vision profonde de sa vie et de ses relations. La version non censurée de ces journaux n’a pu être publiée qu’après sa mort et celle de son second mari. Elle fut élue membre du National Institute of Arts and Letters en 1974.

Anaïs Nin

Françoise Brion lit

La maison de l’inceste

de Anaïs Nin

De La Maison de l’inceste, publié en 1958, Anaïs Nin a écrit que ce texte avait été pour elle comme « la saison en enfer d’une femme, l’expérience de la naissance originelle dans la mer ». Et ce sont les rêves, les sensations, les images et les réminiscences qui le tissent subtilement.

  • Avril 1982

Voir aussi

Voir aussi de Anaïs Nin