Tu vis ou tu meurs

Prix Pulitzer 1967

Anne Sexton

Figure majeure de la poésie américaine, Anne Sexton (1928- 1974) est l’autrice d’une œuvre poétique composée de plus d’une dizaine de recueils précurseurs. Ses poèmes explorent des thèmes aussi divers que l’enfermement psychiatrique, la féminité et le corps, le désir, l’enfantement, la famille, l’amour, l’écriture… thèmes qu’elle partage avec Sylvia Plath, dont elle est proche. Récompensée par le prix Pulitzer en 1967, elle se voit décerner des titres honorifiques dans de nombreuses universités, telles que Harvard, Colgate ou encore Boston. Rattrapée par ses maux, elle met fin à ses jours en 1974.

Anne Sexton

Anne Sexton

Tu vis ou tu meurs

Œuvres poétiques (1960-1969)

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Sabine Huynh
Présenté par Patricia Godi

Prix : 24 €
Ebook : 17,99 €

Prix Pulitzer en 1967, Tu vis où tu meurs est reconnu comme un chef-d’œuvre.
« Si l’exploration des liens de parenté occupe une place centrale dans la poésie d’Anne Sexton, sa nouveauté réside aussi, fondamentalement, dans la venue à l’écriture de l’autre relation qui a interrogé la psychanalyse, à laquelle la culture androcentrée s’est généralement peu intéressée, contrairement à la relation entre père et fille, entre père et fils, mère et fils : la relation des mères et des filles. Dès lors que le sujet lyrique se situe en tant que fille dans nombre de poèmes, de même qu’en tant que génitrice, l’œuvre entreprend doublement de pallier le silence qui a entouré les généalogies féminines » P.G.
Les quatre recueils présents dans cette édition sont traduits pour la première fois en français par Sabine Huynh, qui a fait de la traduction de l’œuvre d’Anne Sexton un projet de vie. Un cinquième recueil, intitulé Transformations, sera publié prochainement.

« Chaque être en moi est un oiseau.
Je bats toutes mes ailes.
Ils voulaient te retrancher de moi
mais ils ne le feront pas.
Ils disaient que tu étais infiniment vide
mais tu ne l’es pas.
Ils disaient que tu étais si malade que tu agonisais
mais ils avaient tort.
Tu chantes comme une écolière.
Tu n’es pas déchirée. »
A. S., Pour fêter ma matrice

  • 2022
  • 320 p.
  • 24 €
  • EAN 9782721009395
  • Ebook 17,99 €
  • EAN 9782721009401

La Presse en parle

Le présent ouvrage permet enfin de découvrir en français quatre recueils d’Anne Sexton. […] En épigraphe du Dahlia noir et en hommage à sa mère assassinée, James Ellroy choisira ses vers. Le Figaro Littéraire, 13/01/2022

Pour Anne Sexton la poésie est l’art du langage par excellence. Le salon littéraire, 3/1/2021

Elle reste une poétesse américaine majeure mais […] il faut attendre cette édition pour que ses œuvres soient accessibles dans notre langue et la belle traduction de Sabine Huynh. Lelittéraire.com, 29/12/2021