Des femmes, Antoinette Fouque
Trois femmes
Sylvia Plath

Américaine d’origine autrichienne, née dans le Massachusetts en 1932, Sylvia Plath mena une double carrière d’écrivaine et d’universitaire aux États-Unis, avant d’émigrer en Angleterre, à l’âge de vingt-trois ans. Elle mit fin à ses jours en 1963.

Sylvia Plath

Sylvia Plath

Trois femmes

Traduit de l’anglais par Laure Vernière et Owen Leeming

Prix : 6,75 €

Poème à trois voix
« Je me parle à moi-même, à moi seule, à l’écart.
Je suis barbouillée toute rouge de désinfectants, prête au sacrifice.
L’attente pèse lourd sur mes paupières.
Elle pèse comme le sommeil.
Comme le poids de la mer. Très au loin, je sens la première vague
Marée inévitable qui trimbale vers moi, sa cargaison d’agonie.
Et moi, coquillage résonnant sur cette page blanche
J’affronte ces voix calamiteuses, cet élément terrible. »

  • 1978
  • 46 p.
  • 6,75 €
  • EAN 9782721000552

La Presse en parle

Que ce soit dans Trois Femmes où elle explore l’univers intérieur de la femme au moment de l’accouchement, le rapport de la mère à son propre corps et à l’enfant qu’elle porte, ou dans Ariel, un recueil de ses tout derniers textes où la mort et le suicide s’insinuent cette fois de façon irréversible, Sylvia Plath démontre le pouvoir implacable de sa poésie qui sait analyser les craintes et les incertitudes du quotidien, l’horrible solitude et l’angoisse de la dépression, la facticité des rapports humains et offrir une perception déformée mais combien juste (et même visionnaire) du monde.

Stéphane Lépine, Le Devoir (Montréal)

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque

Autres éditeurs

  • La Cloche de détresse, Denoël, 1977 – Gallimard, 1988
  • Carnets intimes, journal, Le livre de poche, 1997
  • Dimanche chez les Minton et autres nouvelles, Folio, 2013
  • Œuvres. Poèmes, romans, nouvelles, contes, essais, journaux, Quarto/Gallimard, 2011