Des femmes, Antoinette Fouque
Déni
Jessica Stern

Jessica Stern, (1958) est l’autrice de plusieurs ouvrages de référence sur le terrorisme. Diplômée de Harvard, elle est professeure à l’université de Boston. Elle a reçu en 2009 une bourse Guggenheim pour son travail sur le traumatisme et la violence. DÉNI, Mémoire sur la terreur (HarperCollins) a été classé comme le meilleur ouvrage de non fiction par le Washington Post en 2010 et une adaptation cinématographique est en cours. Il est le premier de ses livres à être traduit en langue française.

Jessica Stern

Jessica Stern

Déni

Mémoire sur la terreur

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Anna Gibson

Prix : 20 €

Jessica Stern, spécialiste reconnue en matière de terrorisme, met en regard pour la première fois son remarquable parcours professionnel avec un parcours personnel soigneusement tu jusque-là, marqué lui aussi, comme elle le révèle, par la terreur: celle d’un viol subi à l’âge de quinze ans, mais aussi celle d’un trauma générationnel lié à la Shoah.
Dans ce récit inédit, l’autrice reprend peu à peu possession de son histoire, notamment en remontant la piste de son violeur. Grâce à une investigation de terrain et à un véritable travail d’auto-analyse, elle livre ici une réflexion approfondie sur le processus de déni : déni des victimes et de leur entourage, mais aussi d’une société tout entière. Bien plus qu’un témoignage de victime, ce « mémoire » se présente sous la forme d’une enquête passionnante, menée sur plusieurs fronts. Un document explosif, qui tient en haleine jusqu’à la fin.

  • Octobre 2019
  • 352 p.
  • 20 €
  • EAN 9782721007049

La Presse en parle

Avec une intégrité et un courage exceptionnels, [Jessica Stern] nous met l’horreur sous les yeux. Peut-être qu’enfin nous ne détournerons plus le regard. C.P-D., Psychologies, novembre 2019

Le besoin, séduisant mais dangereux, de « passer à autre chose » quand on a subi un traumatisme est la trame de Déni. Mémoire sur la terreur, un témoignage exceptionnel et puissant. Gérald Papy, Le vif l’express, 31 octobre 2019

Une analyse pertinente et captivante sur le déni, la violence, le viol et la terreur à offrir pour Noël. Annie Forest-Abou Mansour, L’écritoire des muses, 3 décembre 2019

C’est une histoire sur la terreur, la rage, la douleur, et enfin sur la honte. C’est un témoignage sur la force humaine. C’est enfin un acte de courage, la prise de parole pour celles et ceux qui ne peuvent pas parler.  ActuaLitté, 3 décembre 2019

En remontant son histoire et la piste de son violeur, l’autrice raconte l’Histoire de la perpétuation de la terreur dans le déni de la société. Enquête passionnante, document explosif qui tient en haleine jusqu’à la fin. Hypathie, novembre 2019