Des femmes, Antoinette Fouque
Déni
Jessica Stern

Jessica Stern, universitaire américaine née en 1958, est une experte reconnue du terrorisme, autrice de plusieurs ouvrages de référence sur le sujet. Diplômée de Harvard, elle est professeure à la Frederick S. Pardee School of Global Studies de l’université de Boston. Elle a également été chargée de cours sur le contre-terrorisme et le droit à la Harvard Law School et à la Harvard Kennedy School de 1999 à 2016. Elle suit actuellement une formation à l’Institut de Psychanalyse du Massachusetts. Elle a fait partie du Groupe de travail sur la sécurité nationale et le droit de l’institution Hoover sous l’administration Clinton et son action a inspiré le scénario du film Le Pacificateur avec Nicole Kidman et George Clooney (1997). Elle a reçu en 2009, une bourse Guggenheim pour son travail sur le traumatisme et la violence. DÉNI, Mémoire de de la terreur (HarperCollins) a été classé comme le meilleur ouvrage de non fiction par le Washington Post en 2010 et une adaptation cinématographique est en cours. Il est le premier de ses livres à être traduit en langue française.

Jessica Stern

Jessica Stern

Déni

Mémoire sur la terreur

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Anna Gibson

Prix : 20 €

Jessica Stern, spécialiste reconnue en matière de terrorisme, met en regard pour la première fois son parcours professionnel remarquable avec un parcours personnel soigneusement tu jusque-là, marqué lui aussi, comme elle le révèle, par la terreur : celle d’un viol subi à l’âge de quinze ans avec sa sœur et celle de l’héritage d’un trauma générationnel marqué par la Shoah dont son père est rescapé. L’originalité et l’intérêt de ce « mémoire » est qu’en fait de témoignage de victime, il se présente sous la forme d’une enquête passionnante, menée sur plusieurs fronts, dont le résultat est un document explosif qui se lit comme un roman policier.

La relation entre celle qui a été frappée à deux reprises par la violence d’une expérience intime traumatique et l’audacieuse professionnelle du terrorisme est ici tracée avec une netteté brûlante. Elle est tissée de rencontres emblématiques que l’autrice nous fait partager et qui la font progresser dans sa recherche de vérité : avec des soldats américains de retour d’Irak présentant des symptômes très proches des siens ; avec d’autres victimes de « son » violeur ; avec son agresseur lui-même dont elle découvre l’identité lorsqu’elle obtient de la police la réouverture des recherches qui font apparaître qu’il est en fait l’auteur d’une série de 41 viols. Son enquête personnelle la conduit également à interroger des victimes d’un réseau de prêtres pédophiles que « son » violeur aurait sans doute, lui aussi, croisés sur sa route…
Puis elle va à la rencontre de son propre père, emmuré dans le déni, dont on découvre peu à peu le passé, celui d’un petit garçon juif marqué par la terreur nazie dans l’Allemagne des années 1930.
Elle se rend enfin à la rencontre d’elle-même : Dr Stern enquête sur Jessica pour repérer avec une précision quasi chirurgicale les failles qui auront marqué sa vie de fille, de femme et de mère.
Ce livre dont chaque page a été arrachée à un silence intérieur, familial, sociétal, culturel et historique et écrite au prix d’une lutte pied à pied avec le déni, est un livre rare et courageux.

Parution : 10 octobre 2019

  • Octobre 2019
  • 352 p.
  • 20 €
  • EAN 9782721007049