Des femmes, Antoinette Fouque
À contre-jour
Irène Schavelzon

Irène Schavelzon est née en Champagne d’une mère française et d’un père poète yougoslave. Très jeune, elle a la passion de l’écriture. À quatorze ans, la lecture de Phèdre lui donne le goût du théâtre. Elle sera comédienne et jouera dans la troupe de Jean-Marie Serreau. Puis en 1960, elle revient à ses premières amours et publie son premier livre Les Mères aux éditions Gallimard.

Irène Schavelzon

Irène Schavelzon

À contre-jour

Prix : 12,25 €

« Une femme ne sort pas de sa chambre.
Est-elle malade ?
S’est-elle, de sa propre volonté, isolée ?
Dans cet univers clos, le réel et l’imaginaire ne cessent de s’entrecroiser.
En ses rêves, elle se voit revivre la Passion du Christ.
Prise dans le vertige de son propre être et de tout ce qui l’entoure, menacée par la nuit, elle se recherche dans le passé le plus reculé et dans un présent où elle se sent étrangère.
L’écriture est pour elle l’arme de son combat. Et ce combat, c’est celui que livre la vie contre la mort. » I.S.

 

  • 1982
  • 220 p.
  • 12,25 €
  • EAN 9782721002211

La Presse en parle

L’univers romanesque d’Irène Schavelzon est féminin, passionnément, irrémédiablement féminin. Dans son enfance, la narratrice entendait ses compagnes chuchoter : « Elle va mourir »: pas le plus petit garçon, pas l’ombre d’un jeune homme pour assister à ce plaisir mêlé de peur qui l’envahissait à l’écoute de ces mots. La mort, pour la fillette, c’était la délivrance – plus de dictées, plus de leçons, plus de punitions – et l’exaltation – on la visiterait au cimetière, ses amies couvriraient sa tombe de fleurs délicates- c’était aussi la terreur, la privation de la grand-mère chérie. Dans l’agonie présente, une femme l’assiste tandis qu’elle plonge dans un cauchemar effrayant – cortège d’images d’apocalypse qui ne sont pas sans rappeler au lecteur certains passages de Lautréamont – où d’immondes brutes la torturent, où elle crie sa haine […].

Marie-Françoise Hans, La Quinzaine littéraire, 15 juin 1982

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque

Autres éditeurs

  • La Fin des choses, Actes Sud 1988
  • Confession de Marie Vigilance, Actes Sud, 1990