Des femmes, Antoinette Fouque
Traité de la morale et de la politique
Gabrielle Suchon

Gabrielle Suchon est née en 1631, à Semur-en-Auxois. Elle fut, durant quelques années, religieuse jacobine, puis « réclama contre ses vœux ». Ses parents s’opposèrent au « rescrit » que lui accorda le Pape ; elle fut condamnée à rentrer dans son monastère, mais elle éluda cet arrêt. Elle mourut à Dijon, en 1703.

 

Gabrielle Suchon

Traité de la morale et de la politique

La liberté 1693

Une édition critique de Séverine Auffret

Prix : 18,50 €

« Vous prendrez garde, mon lecteur, qu’encore que la Morale et la Politique ne soient pas traitées en ce livre selon la méthode ordinaire des Philosophes et des Théoriciens, l’on peut néanmoins y reconnaître les principales matières de ces deux grands sujets. » Voici présenté par Gabrielle Suchon elle-même, son Traité de Morale et de Politique, publié à Lyon en 1693. Le présent ouvrage est la réédition de la première partie, la Liberté, cette « qualité savoureuse ».

Avec Gabrielle Suchon, le sexe – ou, comme elle l’écrit : le Sexe – fait son entrée en philosophie. Sous sa plume, la liberté perd la figure abstraite d’un concept métaphysique pour se transformer en une question brûlante, née d’une douloureuse privation : quelle liberté pour le Sexe ? Comme le souligne Séverine Auffret, Gabrielle Suchon ne se situe pourtant pas dans une lignée féministe. Nourrie de Platon, d’Aristote et des Écritures, c’est bien dans le champ philosophique qu’elle se meut et qu’elle vient « fêter » quelque chose.

Agrégée de philosophie, Séverine Auffret  a entrepris de faire éditer l’œuvre de Gabrielle Suchon (1632-1703).

  • 1988
  • 232 p.
  • 18,50 €
  • EAN 9782721003577

Bibliographie

Autres éditeurs

  • Du célibat volontaire ou La vie sans engagement (1700), introd. et notes de Séverine Auffret, Indigo et côté-femmes, 1994
  • La Contrainte: traité de la morale et de la politique, première partie, deuxième section, 1693, introd. et notes de Séverine Auffret, Indigo & Côté-femmes, 1999
  • Petit traité de la faiblesse, de la légèreté et de l’inconstance qu’on attribue aux femmes mal à propos, trad. en français moderne, introd. et notes de Séverine Auffret, Arléa, 2002