Des femmes, Antoinette Fouque
Le Féminisme irréductible
Catharine A. MacKinnon

Catharine A. MacKinnon est l’une des grandes figures du féminisme américain. Docteure en Droit et en Sciences politiques, avocate à la Cour suprême, auteure de nombreux livres, théoricienne, militante, elle est, à tous ces titres, engagée dans le combat pour les droits humains et l’égalité de sexe. Elle enseigne dans les facultés de Droit du Michigan et de Chicago après avoir dispensé des cours à Yale, Harvard, Stanford, UCLA, Orgoode Hall (Toronto) et à l’université de Bâle (Suisse).

Catharine A. MacKinnon

Catharine A. MacKinnon

Le Féminisme irréductible

Traduit de l’américain par Catherine Albertini, Michèle Idels, Jacqueline Lahana, Martine Laroche, Thérèse Réveillé, Martine Swyer

Préface de Noëlle Lenoir

Prix : 26,50 €

« Ce livre fait apparaître que l’inégalité de sexe se trouve au fondement même des normes juridiques qui régissent l’égalité de sexe ; que l’abus sexuel est tacitement permis par les lois qui le combattent ; que la pornographie est une pratique de misogynie et d’abus dissimulée sous le droit à la liberté d’expression qui protège les arts et la littérature, et que le racisme et le sexisme de la loi et de la société ne sont pas seulement étroitement imbriqués mais se constituent mutuellement à bien des égards. » C.A.McK.

  • 2005
  • 352 p.
  • 26,50 €
  • EAN 9782721004864

La Presse en parle

Et pourtant, il s’agit d’une lecture nécessaire, malgré presque vingt ans de retard, car si les enjeux ont évolué, si la France n’est pas les États-Unis, en particulier en matière de tradition juridique, la critique virulente que MacKinnon dresse du libéralisme, au sens politique, comme l’acuité de son analyse de la dynamique des rapports de pouvoir à l’œuvre, entre les hommes et les femmes, mais aussi entre les femmes, et du rôle que le droit y joue, restent d’une acuité brûlante.

Éléonore Lépinard, Cahiers du genre, n°42/2007

De ce recueil de conférences données dans les années 80, je souligne la très grande clarté et lisibilité de ces textes, le souffle du refus de la perpétuation des violences et des inégalités, la précision des énoncés et l’humour de l’auteure. Un livre important pour toutes. « Soyez plus radicales que quiconque à l’égard de l’inconnu, car les réponses aux questions qui n’ont jamais été posées sont probablement celles dont nous avons le plus besoin ».

Didier Epsztajn, Entre les lignes entre les mots, Juillet 2017, lire l’article

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque