Des femmes, Antoinette Fouque
La fin des modèles
Margarete Mitscherlich

Docteure en médecine et psychanalyste, Margarete Mitscherlich (1917-2012) était membre de l’Institut Sigmund Freud de Francfort-sur-le Main. Son livre Le Deuil impossible écrit avec son mari, a créé l’événement lors de sa parution en Allemagne en 1967 car il abordait la question de culpabilité des Allemands quant au nazisme et son refoulement collectif après la guerre.

Margarete Mitscherlich

Margarete Mitscherlich

La fin des modèles

Traduit de l’allemand par Sylvie Ponsard

Prix : 15,25 €

Ce recueil d’essais traite à la fois de l’exténuation des modèles, de leur inversion, et de la persistance inconsciente des structures psychiques qui les sous-tendent. Margarete Mitscherlich y aborde la question d’une possible transformation de ces structures psychiques, nécessaire à toute invention, à toute élaboration de nouveaux idéaux.

« Ce sont surtout les femmes qui, ces dix dernières années, se sont efforcées de créer de nouveaux modèles de comportements sociaux et de transformer les relations entre les sexes. Il n’est pas facile, dans une société dont la structure patriarcale est séculaire et à laquelle les deux sexes se sont largement identifiés, d’impulser des transformations, non seulement du monde extérieur mais de nos propres dispositions intérieures. » M.M.

  • 1983
  • 320 p.
  • 15,25 €
  • EAN 9782721002587

La Presse en parle

Le sous-titre éclaire davantage le contenu de cet ouvrage écrit par une psychanalyste : Fonctions et Méfaits de l’idéalisation. Il s’agit d’un ouvrage groupant un certain nombre d’essais divers à première vue, mais qui, en fait, ont un dénominateur commun : traiter des effets de l’actuelle mutation des idéaux et des valeurs sur l’éducation et les modes de comportement de l’homme d’aujourd’hui et posent la question d’une vie psychique sans modèles ou sans idéalisation possible d’un être humain ou d’une cause. Dès lors, on lira avec le plus grand intérêt les chapitres consacrés, entre autres, à idéalisme et terrorisme, sexualité et oppression des femmes, névrose narcissique, défaut fondamental et traumatismes ou, encore, ceux consacrés à Karl Kraus et à Franz Kafka.

Jacques Belmans, La Pensée et les hommes, juin-juillet-août 1984

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque

Autres éditeurs

  • Le Deuil impossible : les fondements du comportement collectif (en collaboration avec Alexander Mitscherlich), Payot, 1972
  • L’Amour, la Haine et l’Agression, Payot, 1975