Des femmes, Antoinette Fouque
Dernières conférences
Karen Horney

Née à Hambourg en 1855, Karen Horney fut, jusqu’en 1932, une des figures dominantes de la psychanalyse berlinoise. Freudienne fidèle mais éclairée, elle manifesta dès ces années allemandes, une réelle indépendance d’esprit qui l’opposa souvent à son premier analyste Karl Abraham. Émigrée aux États-Unis, installée à Chicago (1932), puis à New York (1934), elle s’éloigna assez vite du freudisme. Elle a créé l’Association for Advancement of Psychoanalysis, l’American Institute of Psychoanalysis et l’American Journal of Psychoanalysis. Elle est morte en 1952.

Karen Horney

Karen Horney

Dernières conférences

Traduit de l’allemand par Jeanne Etoré

Édition de Douglas H. Ingram

Prix : 21,50 €

Quel genre d’attention l’analyste doit-il porter aux paroles et aux comportements de son patient ? La règle fondamentale de l’analyse — libre association — est-elle vraiment tenable ? De quels moyens dispose l’analyste pour comprendre son patient ? Y a-t-il une différence entre les difficultés inhérentes à la névrose et les défenses que le patient oppose au traitement psychanalytique ? Quelles sont, dans celui-ci, les parts respectives des processus intellectuels et de l’expérience émotionnelle ? Ces questions fournissent la substance des Dernières Conférences de Karen Horney, dernières chronologiquement puisqu’elles furent prononcées dans les semaines qui précédèrent sa mort (4 décembre 1952), mais également ultimes en ce sens qu’elles manifestent la préoccupation qui domina toute l’activité de Karen Horney : l’efficacité thérapeutique.

  • 1992
  • 142 p.
  • 21,50 €
  • EAN 9782721004161

La Presse en parle

Suivre les cours de Karen Horney, plus particulièrement ses « dernières conférences » dans les semaines qui précédent sa mort, en septembre 1952. C’est l’ambition de ce recueil qui livre au lecteur une réflexion sur la règle fondamentale de l’analyse, la différence entre les difficultés inhérentes à la névrose et les défenses que le patient oppose au traitement psychanalytique…
Ces questions fournissent la substance des cours de Karen Horney. Cet ouvrage est un écho et un hommage à une grande dame de la psychanalyse.

Journal des psychologues, juin 1992

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque

Autres éditeurs

  • L’auto-analyse, Stock, 1953
  • La personnalité névrotique de notre temps, l’Arche, 1953
  • Nos conflits intérieurs, l’Arche, 1955
  • La psychologie de la femme, Payot, 1969
  • Voies nouvelles en psychanalyse : une critique de la théorie freudienne, Payot, 1976