Villes et villes
Danièle Sallenave

Danièle Sallenave, née en 1940, est normalienne et agrégée de lettres classiques. Écrivaine et traductrice (de l’italien), elle est membre de l’Académie française depuis 2011. Elle a enseigné la littérature et l’histoire du cinéma à l’université Paris-X Nanterre de 1968 à 2001. Elle tient depuis septembre 2009 une chronique hebdomadaire sur France Culture.

Danièle Sallenave

Danièle Sallenave

Villes et villes

lu par l’autrice

Allure rapide avec le sentiment de l’inéluctable : Leningrad
Rome : fragments
Calcutta, 2 décembre 1990
« La ville des villes, c’est Rome. En elle se résument tous les épisodes symboliques de  la vie d’une cité, devenus autant de mythes, source inépuisable d’histoires et de fables. La Fondation ;  la Grandeur ; la Ruine ; la Restauration. Toutes les villes sont donc villes en ce qu’elles reproduisent l’une des figures successives de Rome : violence de l’acte destructeur (Leningrad née de la volonté cruelle d’un despote) ; violence de l’acte destructeur (Calcutta rongée par l’afflux des pauvres). Partout domine le sentiment d’une perte : l’âge de l’utopie est clos, la grandeur est toujours une grandeur disparue ; les vivants sont des survivants. À Rome naturellement la douleur est moins vive, et une joie naît lorsque dans les restes des architectures anciennes mêlés aux constructions présentes, les traces d’autrefois surgissent sous les pas d’aujourd’hui. » D.S.

Villes et Villes, éditions des femmes-Antoinette Fouque, 1991

  • 1991
  • Texte intégral

Voir aussi

Les portes de Gubbio

Les portes de Gubbio

Danièle Sallenave

Voir aussi de Danièle Sallenave