Des femmes, Antoinette Fouque
La Princesse de Clèves
Madame de La Fayette

Madame de La Fayette, née en 1634 à Paris, issue d’un milieu de petite noblesse. En 1655, un mariage de raison la lia à un homme beaucoup plus âgé qu’elle, le comte François de La Fayette. Son salon rue de Vaugirard était un lieu de rencontres des lettrés et elle devint l’amie d’Henriette d’Angleterre, dont elle écrivit l’histoire, publiée après sa mort. La Princesse de Clèves parut, sans nom d’auteur, en 1678. Avant sa mort en 1693, Madame de La Fayette joua un rôle diplomatique important entre la Savoie et la France.

Madame de La Fayette

Michèle Morgan lit

La Princesse de Clèves

de Madame de La Fayette

2 CD
24 €

Téléchargement
16,99 €

À Madame de La Fayette, on ne doit pas seulement le premier roman d’analyse, mais une révolution des lettres françaises : pour la première fois, le cœur du roman, c’est la vie d’une femme, La Princesse de Clèves ; pour la première fois, dans la société aristocratique du XVIIe siècle, qui la réduit au silence, elle fait entendre sa voix intérieure.

« Il parut alors une beauté à la cour, qui attira les yeux de tout le monde, et l’on doit croire que c’était une beauté parfaite, puisqu’elle donna de l’admiration dans un lieu où l’on était si accoutumé à voir de belles personnes. Son père était mort jeune, et l’avait laissée sous la conduite de madame de Chartres, sa femme, dont le bien, la vertu et le mérite étaient extraordinaires. » M.d.L.F.

Écoutez un extrait

  • 1981 (Réédition, décembre 2003)
  • 2 CD
  • Extraits
  • 2h06
  • 24 €
  • EAN 3328140020052
  • Téléchargement
  • 16,99 €
  • EAN 3328140021370

Voir aussi