Des femmes, Antoinette Fouque
Simone Weil, une vie à l’œuvre
Robert Coles

Robert Coles, professeur de psychiatrie à l’université de Harvard, est connu pour ses recherches sur la vie morale et politique des enfants. Il est l’auteur de Children in Crisis, qui a reçu le prix Pulitzer, et de Women in Crisis, qu’il a écrit en collaboration avec sa femme, Jane Hallowell Coles.

Robert Coles

Robert Coles

Simone Weil, une vie à l’œuvre

Traduit de l’anglais par Monique Lebailly

Prix : 22,50 €

L’étrange et fulgurant parcours de Simone Weil, née en 1909 dans une famille juive et qui aura la révélation de la foi chrétienne en 1937, brillante normalienne et philosophe qui travaillera en usine, s’engagera aux côtés des Républicains espagnols puis dans les services londoniens du général de Gaulle, avant de se laisser mourir de tuberculose en 1943, à 34 ans, méritait une nouvelle approche. Robert Coles aborde la vie et l’œuvre de Simone Weil en analyste, avec l’aide, parfois, des interprétations de son amie Anna Freud. Il s’arrête sur les éléments essentiels : le renoncement de cette femme en quête d’absolu à la nourriture et à la « chair misérable », son rejet de la tradition hébraïque et sa préférence pour la tradition hellénique, son attirance pour « les couches méprisées de la hiérarchie sociale »… Il met également en évidence la modernité de sa pensée éthique et politique.

  • 1992
  • 271 p.
  • 22,50 €
  • EAN 9782721004284

La Presse en parle

Autre histoire d’une rêveuse qui finit mal, mais pour des raisons bien différentes : le psychanalyste américain Robert Coles jette un nouvel éclairage sur le destin de Simone Weil, grâce à des discussions avec Anna Freud. Il n’hésite pas à examiner les aspects les plus troubles de la personnalité de cette philosophe mystique, que ses admirateurs préfèrent d’habitude laisser dans l’ombre : son antisémitisme – qu’il explique comme une identification à l’agresseur, semblable à celle des enfants maltraités – et son anorexie, qu’Anna Freud réfutait en disant qu’il n’y avait chez Simone Weil aucun souci de sa silhouette. Ce livre éclaire les aspects les plus mystérieux d’un personnage fascinant.

Catherine Rihoit, Marie Claire, octobre 1992