Des femmes, Antoinette Fouque

Irma Garcia

Promenade femmilière

Recherches sur l'écriture féminine

Prix : 18,50 €

« Que me manquait-il pour écrire » se demandait George Sand pourvue d’encre et de plume. Ce livre est là pour montrer qu’il ne lui manquait rien ; et que trempée dans l’habituel encrier, la plume saurait faire autre chose, faire de l’encre avec du sang, ou magie plus délicate, écrire à l’encre blanche. Car ce livre est là pour dire que si les femmes ont tenu tous les discours, c’était pour mieux les pervertir. Sans mutilation néanmoins, puisque l’ouvrage féminin reste au plus près du corps : elles seules savent comment on s’ouvre à cette double parturition du texte et du sexe. Ce livre propose un itinéraire à travers l’écriture féminine ; on y évoque des naissances, des espaces, des temps, tout ce en quoi s’ancrent des habitudes qui ne sont pas seulement de style ou de syntaxe. On y verra plutôt comment se fait un sang d’encre, comment on passe du chant au graphique, et comment de langue on fait chair…

  • 1981
  • 610 p.
  • 18,50 €
  • EAN 9782721002167

La Presse en parle

Cet itinéraire à travers l’écriture féminine depuis le XIXe siècle ne se détache pas de l’histoire des femmes. L’auteure s’est efforcée surtout de montrer que l’écriture des femmes est une écriture à part entière dans la littérature, de la même manière que les luttes de femmes ont fait d’elles des individus à part entière dans la société.

Martine Freneuil, Le Quotidien du médecin, 15 décembre 1981