Des femmes, Antoinette Fouque

Igrecque

Ô maman

baise-moi encore

Prix : 7,75 €

L’auteure de ces pages n’a voulu dévoiler de son identité que son seul pseudonyme, Igrecque, qui renvoie à un pays d’origine paternelle, mythologique et à une initiale. Mais la biographie, partout présente, passe à travers les mots d’amour et de haine d’une fille envers sa mère. L’appel et le rejet incessants d’un corps maternel inaccessible et étouffant, jamais assez muet, jamais assez dévorant, assez proche, assez lointain, qui fascine mais se dérobe toujours. Un désir qui se clôt dans les cris et les souillures. Dans cette scansion verbale précieuse et dérisoire, des mots magiques, triviaux, se croisent, se déchirent en rêves et en réminiscences, traversent un corps qui les écrit, les inscrit à la main. Une femme qui dérive dans la fiction, un corps de femme pris dans le langage. Ce que la psychanalyse interroge dans ses écrits savants, se révèle ici dans la poésie comme une vérité, comme le désir d’une trace qui s’efface, d’une naissance.

  • 1974
  • 128 p.
  • 7,75 €
  • EAN 9782721000033