Des femmes, Antoinette Fouque
Ne me touche pas
Marie-Claude Tesson-Millet

Marie-Claude Tesson-Millet (1942-2014), docteure en médecine, a cofondé le Quotidien du médecin et le groupe de presse Quotidien Santé. Après avoir accompagné plusieurs missions humanitaires à travers le monde, elle crée l’ONG Équilibres et Populations qu’elle dirigea jusqu’à sa disparition, pour mobiliser l’aide publique au développement en faveur des populations les plus pauvres, et en particulier des femmes. Ne me touche pas est son premier livre.

Marie-Claude Tesson-Millet

Marie-Claude Tesson-Millet

Ne me touche pas

Nouvelles

 

Prix : 20,50 €

« Catherine Weiss caressait les épaules et le torse de l’homme abandonné à sa compétence autant qu’à sa tendresse. Sous ses mains inspirées, porteuses d’indicibles messages, le corps à bout de vie ressuscitait de part en part. La tête, lentement, se tournait vers elle, les doigts se déployaient, les lèvres esquissaient un sourire, la peau frémissait. Émerveillée, Catherine laissait ses mains expressives s’égarer sur le ventre, sur le galbe des cuisses. “Ne meurs pas, Ralph. Laisse-toi faire. Laisse-moi te toucher”… » M.-C. T.-M.

  • 2005
  • 207 p.
  • 20,50 €
  • EAN 9782721005076

La Presse en parle

L’âme, avec le corps, est le thème central de ce recueil. Mais la narratrice les dispose sur un ring, comme s’ils se trouvaient en opposition, « des adversaires », écrit-elle. Un combat que rencontrent les personnages de ce livre : le docteur Catherine Weiss, chef de service d’anesthésie réanimation d’un centre hospitalier dans Ne me touche pas (une nouvelle superbe, qui est également le titre de l’ouvrage) ; Farhida, dans Suicide à vie ; Paul et Virginie, revisités dans un savoureux Dialogue anatomique […] ; et un professeur de chant, qui « guérissait le vague à l’âme et les affaissements passagers de l’humeur », pendant que sa maison tombait en ruine.

Le Figaro, 24 mai 2005

Bibliographie

Autres éditeurs

  • Foutre la paix aux morts, Jean-Claude Lattès, 2010