Des femmes, Antoinette Fouque
À l’ombre de la famille Freud
Sophie Freud

Sophie Freud, née à Vienne, en 1924, a grandi dans l’entourage de son célèbre grand-père, jusqu’à son émigration forcée avec sa mère, en France, puis aux États-Unis. Professeure émérite de psychosociologie au Simmons College de Boston, elle continue aujourd’hui ses enseignements tout en se consacrant à l’écriture.

Sophie Freud

Sophie Freud

À l’ombre de la famille Freud

Traduit de l’allemand et de l’anglais par Nicole Casanova

Prix : 27,50 €

À l’aide de nombreux documents, lettres et témoignages familiaux, c’est à la fois la vie de sa mère et celles de toutes les femmes de sa lignée – sa grand-mère, ses tantes, sa fille – que retrace Sophie Freud dans cette biographie.

« Esti Freud, épouse de Martin, deuxième fils de Sigmund est née à la fin du XIXe siècle dans la bourgeoisie viennoise. Elle a vu très jeune ses désirs contrariés par des interdits familiaux. En 1938, elle fuit l’arrivée des nazis, traverse l’Europe en guerre et se réfugie brièvement en France. Mais ce n’est qu’aux États-Unis, son dernier pays d’accueil, qu’elle trouvera un certain apaisement à travers des études et le succès de sa vie professionnelle en tant qu’orthophoniste. » S. F.

Nicole Casanova est écrivaine, traductrice et critique littéraire. Elle a collaboré aux journaux Le Monde, Le Quotidien de Paris, La Quinzaine littéraire. Elle est notamment l’auteure de Mes Allemagnes (essai, Hachette, 1985) ; L’oiseau vert du bonheur (roman, Belfond, 1988) ; et Vigny sous le masque de fer (biographie, Calmann-Lévy, 1990, Prix Alfred Vigny 1991).

  • 2008
  • 271 p.
  • 27,50 €
  • EAN 9782721005816