Des femmes, Antoinette Fouque

Yolande Paris

Les limaces bleues

Prix : 7,25 €

Les Limaces bleues : une déclaration de guerre. Une mise à mort du « boulot ». Un combat quotidien…
Haine, fureur et rire. Écriture éclatée, bousculée, flux féroce, sans digue, bruyant, et qui ravage et qui rit.
Le monde est séparé en deux catégories : les blancs et les gris. Est blanc tout ce qui a partie liée avec le pouvoir, l’oppression. Les gris, eux, ne marchent pas dans les combines blanches, ils les démasquent, les refusent, ils veulent en finir avec la blancheur.
Tout y passe : la norme, la religion, le travail, le QI, la psychanalyse, le langage… C’est une peau grise qui parle, un « je » qui ne se définit que par sa « grisité », hors la loi, hors la norme, pris et dissout à la fois dans la guerre contre l’ennemi blanc tout puissant.
Ce texte est aussi la mise en évidence d’une lutte conduite pied à pied, et de cette décision ferme et tenace de ne se laisser ni coloniser, ni asservir.

  • Janvier 1976
  • 126 p.
  • 7,25 €
  • EAN 9782721000460

La Presse en parle

Critique du conformisme éducatif, de la psychologie, de la psychiatrie, de l’obsession du travail, de la place dérisoire laissée aux vieux ? S’il s’agissait de cela, le livre ne serait qu’un simple répertoire de thèmes rebattus actuellement (ce qui ne retire rien à leur justesse) ; mais ici, ils apparaissent au fil d’un chant inimitable ; et féroce, d’une voix qui ne se cache pas derrière l’analyse, mais raconte sa victoire contre les « limaces bleues » de la société blanche.

Psychologie Magazine, août 1976

Bibliographie

Autres éditeurs

  • Une fève et deux étages, Eric Losfeld, 1969 (Prix de l’Humour Noir, 1969)
  • Julienne et Lucie, Mercure de France, 1969
  • Adrienne et le chien de pique, Editions J.L. Lesfargues, 1982
  • Journal d’une mouche, Atelier de l’Olivette.