Des femmes, Antoinette Fouque
La Danse des démons
Esther Kreitman

Esther Kreitman (1891-1954) est née à Bilgoray, en Pologne. Soeur aînée d’Isaac Bashevis Singer, elle passa son enfance dans une minuscule bourgade juive polonaise, puis dans l’entourage d’un rabbin hassidique et, enfin, à Varsovie. Elle vécut à Londres à partir de la Première Guerre mondiale.

Esther Kreitman

Esther Kreitman

La Danse des démons

Traduit du yiddish par Carole Ksiazenicer et Louisette Kahame-Dajezer

Prix : 17,25 €

Dans ce roman autobiographique écrit à Londres et publié en yiddish à Varsovie en 1936, Esther Kreitman pose sur la micro société du « Shtetl » un regard à la fois candide et dénué d’illusions.
À la veille de la Première Guerre mondiale, en Pologne, la jeune Dvoïrele observe sans complaisance cette société où l’Étude est réservée aux hommes, et au sein de laquelle règnent le mépris traditionnel des milieux hassidiques pour les femmes, le système du mariage arrangé et de la dot. De n’être pas traités comme les figures, rendues silencieuses, d’un mythe, les personnages d’Esther Kreitman conservent ce que l’écriture a le plus de mal à garder : leurs voix.

« Que dites-vous des nouvelles ? On dit qu’on va déclarer la guerre. […]. Vous savez, on dit que si la guerre éclate toutes les communications vont être coupées, on ne pourra plus rentrer. De toute façon, j’ai renvoyé mes parents dans leur bourg. Qui sait ce qui va se passer à Varsovie ? » E.K.

  • 1988
  • 320 p.
  • 17,25 €
  • EAN 9782721003102

Bibliographie

Autres éditeurs

  • Blitz et autres histoires, nouvelles Calmann-Lévy, 2013