Des femmes, Antoinette Fouque
On dirait une ville
Françoise Collin

Françoise Collin (1928-2012), philosophe féministe, écrivaine et essayiste d’origine belge, a fondé en 1973 les Cahiers du GRIF (Groupe de recherches et d’informations féministes).

Françoise Collin

Françoise Collin

On dirait une ville

suivi de Chronique d'un été

Prix : 15,25 € €

On dirait une ville, premier ensemble du recueil, est consacré à Paris, ses habitants, sa diversité, son cosmopolitisme. Dans les deux premières séquences, composées de courts poèmes, la ville est perçue par un « je » féminin, qui erre dans la capitale, puis est centrée sur un personnage original : une agente immobilière. La troisième séquence, composée de textes en prose s’attache à la vie parisienne, lieux fameux, scènes quotidiennes… Avec un regard tantôt amusé, tantôt plus grave, qui se pose tour à tour sur « La volière du jardin des plantes », « Beaubourg », le « Parler parisien », « Le voile », ou « La mort de la voisine »…

Chronique d’un été, seconde partie du recueil, est un long poème fragmenté en poèmes courts, évocation délicate et sensible des sensations et objets propres à l’été. Certains vers reviennent comme des refrains d’un poème à l’autre, suggérant la langueur estivale, ou le caractère immuable de ce qui peuple la saison chaude.

  • 2008
  • 128 p.
  • 15,25 € €
  • EAN 9782721005717

La Presse en parle

On lui est reconnaissant de la pause qu’elle fait ici dans un petit livre inspiré. Cela tourne autour de la question de savoir ce qu’est une grande ville aujourd’hui comme de la manière dont chacun y assure son existence. Cela donne de simples récits qui commencent par « Sur la place de la République où cria de Gaulle, où défilent par milliers les cégétistes » ou s’intitulent « Comment on se fait des amis à Paris ». De l’un à l’autre, cela va, cela vient et c’est très réussi. Oui, on dirait une ville et on dirait une vie, sans rien qui pèse ou qui pose.

Jacques Dubois, Mediapart.fr, juin 2008

Bibliographie

Autres éditeurs (bibliographie sélective)

  • Le Jour fabuleux, Le Seuil, 1960
  • Maurice Blanchot et la question de l’écriture, Gallimard, 1971
  • L’homme est-il devenu superflu ? Hannah Arendt, Odile Jacob, 1999
  • Les Femmes de Platon à Derrida : anthologie critique, avec Évelyne Pisier et Eleni Varikas, Paris, Dalloz, 2011