Des femmes, Antoinette Fouque
Email this to someonePrint this pageTweet about this on TwitterShare on Facebook
Louise Michel l’indomptable
Paule Lejeune

Femme de lettres, poétesse, photographe, universitaire et historienne féministe, Paule Lejeune (1925-2014) a ouvert le premier centre de planning familial à Aix-en-Provence en 1961. Elle a donné des cours d’alphabétisation en Algérie après la guerre de libération et a fait un projet d’école du peuple à Brazzaville.

Paule Lejeune

Louise Michel l’indomptable

Préface de Michelle Perrot

« L’objectif de ce livre est de réinsérer Louise Michel dans sa quotidienneté, de la suivre, pour la mieux comprendre, de son village de Haute-Marne à sa déportation en Nouvelle-Calédonie, de la voir entrer dans l’Histoire en spectatrice enthousiaste d’abord, puis en protagoniste indomptable parce que certaine de la justesse de la cause qu’elle défend. Et pour être en plus grande familiarité avec elle, nous l’avons écoutée parler avec sa fougue, avec son humour, de ce qu’elle a vécu, anonyme petite institutrice de campagne, communarde le fusil à l’épaule, déportée, botaniste, ethnologue… ou, de retour en France après 1880, porte-parole inlassable des opprimés, annonciatrice d’une ère nouvelle de justice et de plein épanouissement… » P.L.

  • 1978 (Réédition L’Harmattan, 2002)
  • 327 p.

La Presse en parle

Encore une biographie de Louise Michel, dira-t-on ! En réalité, ce livre sur Louise Michel mérite notre attention pour de multiples raisons. D’abord Paule Lejeune a construit son ouvrage à partir des écrits de Louise, ses discours, sa correspondance, surtout avec Victor Hugo. Cette technique pourrait faire de l’ouvrage une anthologie si l’auteure n’avait pas relié ces textes d’un fil souple et brillant qui procure une lecture agréable et qui nous permet de pénétrer profondément dans l’environnement politique et social de cette époque, qui fut un grand moment de l’histoire des luttes révolutionnaires. Mais ce qui fait le mérite de ce livre, c’est la volonté de Paule Lejeune de comprendre la femme autant que la militante, et dans ce domaine toute la première partie, qui nous fait pénétrer dans l’univers de Louise Michel avant la Commune, est exemplaire.

Maurice Joyeux, Le Monde libertaire, 29 juin 1978

Bibliographie

Autres éditeurs

  • Germinal: un roman antipeuple,  A.-G. Nizet, 1978 – L’Harmattan, 2002
  • Le Cinéma des femmes,  Éd. Atlas, 1987
  • Tout pailletés de soleil, poèmes, Ed. Pol’Ben, 1991
  • Les Favorites des rois de France: d’Agnès Sorel à la Castiglione, le Félin, 2004