Des femmes, Antoinette Fouque
Femmes du Vietnam
Arlene Eisen Bergman

Arlène Eisen-Bergman a été une militante active, aux États-Unis, contre la politique impérialiste du gouvernement américain au Vietnam, où elle a fait de nombreux séjours.

Arlene Eisen Bergman

Femmes du Vietnam

Traduit de l’américain par Ioana Wieder et Claude Lefèvre

Pendant plus de trente ans, face à la guerre coloniale et impérialiste des Français, puis des Américains, les femmes vietnamiennes ont lutté pour maintenir la vie : enfants, récoltes, industrie, instruction, alphabétisation, soins aux blessés. Une énergie inlassable, un travail sans cesse à recommencer, toujours menacé de destruction, clandestin et collectif, entre femmes, puisque les hommes sont dans les maquis. Les bombes, la politique du viol, de torture et d’enfermement systématiques de l’envahisseur (et ici l’auteure analyse ce qui de la sexualité masculine rationalisée, technologisée, est à la racine de cette tentative de destruction totale) ont été mises en échec par la résistance et la lutte massive, active, des Vietnamiennes. Assumant la responsabilité d’organiser la vie dans les territoires libérés, elles participent aussi à la lutte armée clandestine, aux sabotages, font des campagnes de politisation de la population des villages, de démoralisation de l’armée ennemie…

  • 1975
  • 400 p.