Des femmes, Antoinette Fouque
Email this to someonePrint this pageTweet about this on TwitterShare on Facebook
Femmes, Culture et Révolution
Elke Harten

Elke Harten, artiste et historienne de l’Art, berlinoise, est l’auteure d’un livre sur les « musées et projets de musées de la Révolution française » (Lit Verlag, 1989).

Hans-Christian Harten

Hans-Christian Harten enseigne la sociologie de l’éducation à l’université libre de Berlin ; il a notamment publié La révolution culturelle de 1789 (Hanser, 1989) et L’école élémentaire et la pédagogie durant la Révolution française (Oldenburg, 1989). Ensemble, ils ont également écrit un essai sur La réconciliation avec la Nature durant la Révolution : jardin, arbres de la Liberté, montagnes, saintes et parcs de la vertu (Rowohlt, 1989).

Elke Harten et Hans-Christian Harten

Femmes, Culture et Révolution

Traduit de l’allemand par Bella Chabot, Olivier Mannoni et Jeanne Etoré

Prix : 28 €

Les récentes recherches historiques ont mis en évidence la participation des femmes aux transformations sociales et politiques sous la Révolution française, qui fut aussi une révolution culturelle. Documents à l’appui — inconnus pour la plupart —, ce livre présente le riche éventail de leurs créations littéraires, artistiques et pédagogiques.
L’autre versant de cette révolution culturelle est l’apparition de nouvelles images de la femme. Elle s’affirme héroïque et patriotique, dans une visée progressiste. Mais, au nom de la Nature, elle incarne également désormais la Mère républicaine, La Liberté et la Raison, divinités réparatrices et régénérantes, surgies d’un après-régicide aussi coupable qu’angoissé. Les femmes sont idéalisées et bannies du politique.

Elke et Hans-Christian Harten proposent une interprétation socio-historique et psychanalytique inédite de ces profonds bouleversements et des perspectives tout à fait neuves pour la compréhension de la Révolution française.

  • 1989
  • 590 p.
  • 28 €
  • EAN 9782721003836

La Presse en parle

Dans Femmes, Culture et Révolution, Elke et Hans Christian Harten s’attachent à évaluer et à révéler l’importance que les femmes ont prise dans l’évolution culturelle d’une période qui était aussi révolution. Contribution artistique, littéraire et aussi pédagogique, avec des documents rares et percutants, discours, chansons, poèmes et même deux pièces de théâtre. Assurément un des ouvrages les plus nécessaires pour prolonger le Bicentenaire au-delà du clinquant festif et du pittoresque commercial.

J.-P. M., Loire Matin, 27 septembre 1989