Des femmes, Antoinette Fouque

Collectif de femmes japonaises

Des Japonaises

Traduit du japonais par Hideko Kukumoto et Catherine Pigeaire

Avant-propos de Mizué Hayashi

Prix : 17,25 €

L’intérêt de cet essai sociologique est double. Il réside tout d’abord dans l’analyse de la condition féminine au Japon  jusqu’aux années 1980 : l’exposé de la conquête des droits des femmes et l’abondance des statistiques permettent de replacer la question dans son contexte historique et culturel. Les nombreuses comparaisons internationales, tout en rectifiant certaines idées reçues sur « la Japonaise », la font effectivement apparaître comme un « cas particulier » et jettent un éclairage direct sur la société de ce pays parmi les plus modernes du monde, et pourtant encore si profondément ancré dans la tradition.

  • 1988
  • 237 p.
  • 17,25 €
  • EAN 9782721003072

La Presse en parle

« La position des Japonaises est basse dans la société, élevée dans la famille. » Cette formule, déjà ancienne, est toujours vraie. La Japonaise tient les cordons de la bourse ; elle décide de toute matière de ménage et de patrimoine. […] Les huit co-auteurs du livre consacré aux Japonaises ont réalisé un travail passionnant, dont la connaissance me paraît aussi nécessaire aux femmes qu’aux hommes dans notre pays. […] Il faut lire ce livre, qui en dit plus sur la psychologie des Japonaises que n’importe quel roman.

M. Coyaud, La Quinzaine littéraire, 1er juin 1988