Des femmes, Antoinette Fouque

Annick Miské

Des Albanaises

Prix : 10,75 €

En prenant part à la lutte armée contre le fascisme hitlérien et mussolinien pendant la guerre, les Albanaises ont gagné le droit à l’existence politique. En entrant massivement dans la production, elles ont acquis, avec le pouvoir économique. Enfin, elles se sont attaquées à la tradition musulmane et patriarcale en se lançant dans la lutte idéologique. À partir d’enquêtes, d’interviews et discussions avec des femmes albanaises, Annick Miské retrace les étapes de leur lutte et donne des éléments factuels et chiffrés sur leur situation. Si l’intégration des femmes dans tous les secteurs de la production et des responsabilités politiques va de pair avec la construction des crèches et des écoles, avec la liberté de la contraception et de l’avortement, pour les Albanaises, le travail politique consiste aussi à remettre en cause les schémas traditionnels du pouvoir masculin, par une pratique de discussions au sein de la famille et des quartiers.

« Comme le temps où j’ai écrit Des Albanaises paraît éloigné ! C’était bien avant la chute du fameux mur de Berlin. […] Il serait vain aujourd’hui de rechercher les Albanaises rencontrées alors. Leur démarche, dans une société sortant à peine d’un patriarcat sans concession, reste néanmoins intéressante à méditer. Bien sûr, ce livre a été écrit au siècle précédent, à une période militante, euphorique, presque insouciante, où l’autre était l’objet d’une attention particulière. Il est difficile d’imaginer l’idéalisme contagieux qui animait les féministes de la décennie 1970, leur volonté de tout changer, mais aussi d’être à l’écoute, d’apprendre ce qui se passait ailleurs pour en tirer des enseignements utiles. »

A.M. (Extrait de Mémoires de femmes pour les 30 ans des éditions des femmes, 2004)

  • 1976
  • 304 p.
  • 10,75 €
  • EAN 9782721000613

La Presse en parle