C’était Catherine B.
Marina Vlady

Née en France, quatrième fille d’artistes émigrés russes (son père est chanteur d’opéra et sa mère danseuse étoile), Marina Vlady est actrice, chanteuse et écrivaine. Alors qu’elle se destinait à devenir danseuse comme sa mère, elle fait ses premiers pas devant la caméra dans Orage d’été en 1949 aux côtés d’une de ses sœurs. Dès lors, elle n’arrêtera plus le cinéma et la scène tout en se consacrant à l’écriture à partir des années 1990.
Avec plus de 80 films à son actif, Marina Vlady a tourné avec les plus grands et a reçu de nombreuses récompenses dont le Prix d’interprétation féminine à Cannes en 1963 pour son rôle dans Lit conjugal de Marco Ferreri. Elle est l’une des signataires du manifeste des 343 femmes déclarant avoir avorté, paru dans le journal Le Nouvel Observateur le 5 avril 1971.

Marina Vlady

Marina Vlady

C’était Catherine B.

lu par l’auteure

1 CD MP3
22 €

Catherine Binet fut la compagne de Georges Pérec, mais aussi une artiste singulière, et une sœur de cœur pour Marina Vlady qui lui rend hommage dans C’était Catherine B., un livre dont elle a fait une stèle littéraire non seulement à une amie disparue, mais à une part de soi qui s’en est allée avec elle.
« Je me souviens
Oui, à mon âge on vit aussi, peut-être surtout de souvenirs.
 Catherine Binet était la compagne de Georges Perec, c’est l’héroïne de ce portrait. Elle fut une de mes plus chères amies. Sa destinée chaotique, faite de créativités avortées, d’humiliations au quotidien, mais aussi de réussites artistiques majeures, est exemplaire. Aujourd’hui, je veux raconter nos combats, notre complicité, nos chagrins et nos joies. » (Exergue de l’auteure au livre)

« Depuis vingt-cinq ans, cette harmonie dans le désastre, cette fuite devant le grêle des coups du sort, ces éblouissements au cœur des réussites, ces plages de voluptés partagées alors que rien ne devait nous réunir, nous, filles de cultures si différentes : la mienne, artistique, presque exclusivement féminine, foutraque mais folle de discipline, danse classique oblige ; la sienne, scientifique, bourgeoise, resserrée sur son axe, dont la giration a peu à peu exclu la petite Catherine, en recherche d’une créativité hors normes ! » M.V.

Parution le 7 septembre 2017

C’était Catherine B., Fayard, 2013

  • Septembre 2017
  • 1 CD MP3
  • texte intégral
  • 22 €