Email this to someonePrint this pageTweet about this on TwitterShare on Facebook
Du côté des petites filles
Elena Gianini Belotti

Elena Gianini Belotti est née à Rome. Elle dirige le Centre Nascita Montessori, unique en son genre en Italie. Du côté des petites filles, son premier livre, édité par Feltrinelli en 1973, a été traduit en quinze langues. Depuis, elle a publié de nombreux essais et romans, et reçu plusieurs prix : le prix Donna Citta di Roma pour Amore e Pregiudizio et le prix Napoli pour Il fiore dell’ibisco.

Elena Gianini Belotti

Elena Gianini Belotti

Du côté des petites filles

Traduit de l’italien par le collectif de traduction des éditions des femmes

Prix : 8,25 €

Du côté des petites filles est une analyse, fondée sur de très nombreuses observations de la vie de l’enfant selon qu’il est un garçon ou une fille, l’étude des fondements d’une éducation qui se transmet à l’identique, de manière presque inconsciente, automatique. L’auteure montre comment cette dernière est le résultat de toute une série de conditionnements passant par les jeux, les jouets, la littérature enfantine et critique les méthodes pédagogiques, le manque presque total de préparation des enseignants, les rapports toujours faussés de ces derniers avec les enfants. L’ouvrage connaît un immense succès en France (comme auparavant en Italie), il a été tiré à 250 000 exemplaires. « Qu’est-ce qu’un garçon peut tirer de positif de l’arrogante présomption d’appartenir à une caste supérieure, du seul fait qu’il est né garçon ? La mutilation qu’il subit est tout aussi catastrophique que celle de la petite fille persuadée de son infériorité du fait même d’appartenir au sexe féminin. » E.G.B.

 

  • 1974 (Edition brochée non disponible)
  • 1976, édition de poche
  • 208 p.
  • 8,25 €
  • EAN 9782721004499

La Presse en parle

Quel réquisitoire ! Diable, se dit-on, c’est trop ! Et pourtant c’est vrai ; tout n’est pas juste pour chacun, mais chacun y retrouve partie de ses préjugés. En lisant le premier chapitre sur l’influence des conditionnements sociaux sur la formation du rôle féminin dans la petite enfance – et qui s’intitule « l’attente de l’enfant » -, nous reconnaissons sans peine les commentaires de notre propre famille, de notre entourage et de la clientèle des services sociaux… Quel dur labeur attend les femmes pour obtenir un revirement de cette situation !

G., Actualités sociales hebdomadaires, 18 juillet 1975

Écrit par une enseignante, étayé par des enquêtes, c’est un livre important : il montre, pour la première fois, de façon claire et irréfutable, les racines de l’inégalité entre hommes et femmes : dès sa naissance la petite fille est traitée différemment du petit garçon, dès la maternelle elle est enfermée dans un rôle écrit à l’avance. Best-seller en Italie, ce livre est à mettre entre toutes les mains, surtout celle des parents et des enseignants.

Dominique Pelegrin, Télérama, 21 janvier 1976

Bibliographie

Aux éditions des femmes-Antoinette Fouque