Romans
Fictions
Biographie
Écrits d'hier
Correspondance
Poésie
Théâtre
Art

romans Assia Djebar

 


Assia Djebar
Romancière algérienne de langue française et cinéaste.
De vingt à trente ans elle a écrit : " Les enfants du Nouveau Monde " et " Les alouettes naïves " traduit dans une dizaine de pays.
Après quelques années de silence, elle tourne son premier long métrage " La Nouba des Femmes du Mont Chénoua " qui obtient, à la Biennale de Venise en 1979, le prix de la Critique Internationale.


Assia Djebar
Femmes d'Alger dans leur appartement
176 p. - 6 €
1980

1833, dans Alger récemment conquise, Delacroix s'introduit quelques heures dans un harem. Il en rapporte un chef d'œuvre, " Femmes d'Alger ", qui demeure toujours " un regard volé ". 1955, au début de la guerre d'Algérie, Picasso réinvente " Femmes d'Alger ", dénude les femmes de Delacroix, libère l'espace, préfigurant celles qui sont appelées ici " les porteuses de feu ", héroïnes de la " bataille d'Alger " qui se feront connaître du monde entier.
Vingt ans après, comment s'exprime le quotidien de ces femmes ? Elles ne sont pas ici objet d'enquête, mais sujets amorçant leur quête d'elles-mêmes, cherchant autant dans une condition de réclusion que dans la solidarité présente, une " nouvelle parole ".
Ces multiples récits de fiction ont en commun un langage qui " si longtemps a pris le voile ". Les deux textes les plus importants : " Femmes d'Alger "... et " Les morts parlent " nous restituent vraiment, comme il a été dit pour le film réalisé par l'auteur : La Nouba des Femmes du Mont Chénoua, " un langage de l'ombre ".
Écoute d'une parole que des siècles de ségrégation sexuelle ont censurée, elle contribue à remplacer le temps du " regard interdit, son coupé ", par une histoire et un présent de femmes arabes en lutte.
Assia Djebar,
Romancière algérienne de langue française, cinéaste.
De vingt à trente ans elle a écrit : " Les enfants du Nouveau Monde " et " Les alouettes naïves " traduit dans une dizaine de pays.
Après quelques années de silence, elle tourne son premier long métrage " La Nouba des Femmes du Mont Chénoua " qui obtient, à la Biennale de Venise en 1979, le prix de la Critique Internationale.

 

© Des femmes - 6, rue Mézières - 75006 Paris